Masters des fêtes de Bayonne : Peyo Larralde récidive

Peyo Larralde récidive. Il vient de remporter pour la deuxième fois consécutivement le Masters de fêtes de Bayonne, le tournoi le plus prisé du circuit de main nue élite pro. Une belle confirmation pour ce jeune joueur, qui a été couronné cette saison champion de France élite pro par équipe. Peyo Larralde avait changé d’équipier cette année. Il était associé à Juan Martinez de Irujo, l’homme aux 12 couronnes de champion d’Espagne professionnel, titré dans les trois spécialités : le tête à tête, par équipe et le quatre et demi. Et face à lui, il a retrouvé en finale son équipier de l’an dernier, Baptiste Ducassou, qui avait lui pour partenaire Agustí Waltary. La finale que l’on annonçait explosive s’est soldée par un score sans appel de 40 à 24 !

Le club Eskulari en pleine ascension avec son grand espoir Mickaël Darmendrail

Le club de pelote basque d’Eskulari peut se féliciter de détenir un bel espoir en la personne de Mickaël Darmendrail. Ce jeune joueur aura apporté ces derniers mois de grandes satisfactions concrétisées par plusieurs titres. Il a remporté tous les titres possible en équipe avec son frère Marc et en individuel dans la catégorie Junior. Un bel exploit qui lui a permis d’être retenu il y a quelques jours par Esku Pilota pour des entraînements et des compétitions en trinquet. Nul doute que ce jeune prometteur intègrera un jour prochain l’élite des professionnels, il a l’étoffe d’un futur grand… Eskulari vient aussi de retrouver l’un de ses enfants prodiges, Stéphane Lemouneau, qui après une bonne carrière en professionnel mur à gauche ponctuée par un titre de champion d’Espagne a rejoint son club formateur et disputera les compétitions réservées aux joueurs évoluant en élite pro.

Elite pro : Larralde-Bilbao et Ducassou-Etcheverry au rendez-vous de la finale

Les demi-finales du championnat élite pro de main nue par équipe ont confirmé la poussée des jeunes talents. Le duo Larralde-Bilbao a sorti la paire Lambert-Harismendy (40 à 23) et Ducassou-Etcheverry ont écarté de la route de la finale Bielle-de Ezcurra (40 à 34). Pour la finale prévue le dimanche 26 avril au trinquet moderne, on retrouvera les deux finalistes du tête à tête, Baptiste Ducassou associé à Hervé Etcheverry et Peio Larralde avec son jeune partenaire Bixintxo Bilbao. Si l’on s’en tient au résultat des dernières confrontations, la paire Ducassou-Etcheverry partirait largement favorite, invaincue depuis le début de championnat et large vainqueur de la partie de poule face à Larralde-Bilbao (40 à 16).

Bannière produits JDS Encore aucun article

CdF individuel : la jeunesse triomphe, Larralde, Ducassou et Bilbao en demi-finale

Pascal de Ezcurra, le tenant du titre qui avait réussi l’exploit de faire tomber Waltary en finale l’an dernier, éliminé par le jeune néo-pro Bixintxo Bilbao dès les quarts de finale (40 à 38). Agustin Waltary, le multiple champion de la spécialité, balayé par un autre jeune Peyo Larralde (40 à 10). Les ténors des années passées ne seront pas au rendez-vous des demi-finales. Le championnat tête à tête est en pleine révolution. La révolution annoncée depuis quelques mois est en marche avec l’arrivée d’une nouvelle vague montante de joueurs. Baptiste Ducassou, symbole de ce renouveau, le premier à secouer le cocotier en s’illustrant l’an dernier a confirmé ses dispositions dans le tête à tête en remportant la finale du Super Prestige justement face à Pascal de Ezcurra.

Main nue : les jeunes néo-pros ont lancé un championnat tête à tête qui s’annonce prometteur

Les responsables de la commission main nue ont lancé le championnat tête à tête 2015 sous le signe du renouveau. D’abord en confiant l’organisation des deux premières parties au club Ahurti dans le nouveau trinquet d’Urt, une première qui a permis de voir évoluer les valeurs montantes de la spécialité. Ce rendez-vous inaugural de samedi était entièrement dédié aux jeunes néo-pros. Quatre se retrouvaient sur la cancha avec, au bout, une qualification pour le 2e tour pour le vainqueur. Marc Saldubehere et Mikael Palomés ont pris le ticket gagnant avec l’espoir de suivre les traces des Ducassou ou Larralde qui, l’an dernier, avaient pu se frotter par la suite aux ténors.

Le Plaza Berri Masters Pro de Biarritz : une bonne promotion pour la main nue

La main nue en fronton connaît un regain d’activité depuis plusieurs mois déjà. Il y a eu les parties décentralisées du championnat professionnel espagnol organisées à Anglet, Hendaye, Saint Jean Pied de Port et Mauléon qui ont donné l’occasion de voir à l’œuvre les meilleurs spécialistes. Et depuis l’an dernier, le Plaza Berri Masters Pro de Biarritz draine vers ce lieu mythique tout le gratin de la main nue professionnelle. Cette année, en prime, les organisateurs avaient invité la super star Augusto Titin pour lui rendre un bel hommage avant sa despedida.

Éric Irastorza remporte son 7e Gant d’Or au terme d’une finale âprement disputée

La 38e édition du Gant d’Or, qui vient d’offrir une bien belle finale, restera un bon millésime pour les organisateurs du Biarritz Athlétic club. Avec en prime le record des victoires pour l’enfant prodige de ce tournoi de cesta punta, le grand Éric Irastorza, couronné pour la 7e fois. Serge Camy et son compère Marmouyet n’avaient réussi, au temps de leur splendeur, que 5 succès. L’ancien champion de Guéthary, devenu le roi du fronton de Miami, est parvenu à prolonger son règne mercredi soir au terme d’une finale âprement disputée.

La Grande Semaine de Pelote Basque modernisée fait désormais recette auprès du public

Alors qu’il reste encore à jouer quelques parties reportées, on peut déjà tirer un premier bilan de la Grande Semaine de Pelote Basque qui a vécu dimanche sa dernière grande journée en remplissant le fronton d’Hasparren. Les dernières grandes finales de chistera Joko garbi ont fait recette, mais c’est surtout la nouvelle formule proposée par les clubs organisateurs et la fédération qui attirent le public. Certes, le soleil était au rendez-vous des deux dimanches de compétition, pour l’ouverture et la clôture, mais la semaine a été contrariée par les caprices de la météo, obligeant les organisateurs à de multiples reports. Au final, la fréquentation s’est avérée en progression, récompensant ainsi les efforts de modernisation accomplis par l’équipe du président Lilou Etcheveria.

Masters des fêtes : la jeunesse triomphante Larralde-Ducassou tombent les champions de France

Le trinquet moderne était en fête dimanche. La foule qui garnissait l’enceinte de verre a laissé éclater sa joie à la conclusion du dernier point, réservant aux jeunes vainqueurs une véritable ovation. Un peu à l’image de l’arrivée du tour de France aux Champs-Elysées avec la montée sur le podium de Thibaut Pinot et Jean-Christophe Péraud. Le public se réjouissait de voir la jeunesse triompher avec en plus, côté pelote, l’ascension de deux valeurs montantes, Peyo Larralde et Baptiste Ducassou. A tout juste un peu plus de 20 ans, ils ont bousculé la hiérarchie en tombant les champions de France en titre sur le score sans appel de 40 à 20 !