La Société Nautique de Bayonne fête ses championnes

C’était jour de fête samedi sur les bords de l’Adour, au siège de la Société Nautique de Bayonne. Les dirigeants tenaient à honorer leurs championnes, les jeunes minimes du quatre de couple couronnées championnes de France sur le plan d’eau de Vichy, et le deux de couple qui avait remporté le criterium des championnats de France senior à Bourges. Aux côtés du président Nicolas Majérus, une centaine de supporters entouraient les championnes. Présent, Yves Ugalde, l’adjoint à la culture de la ville de Bayonne, s’est félicité de la réussite du club, le travail de formation ayant porté ses fruits. La ville rendra hommage au club et à ses championnes en les invitant sur le balcon de l’hôtel de ville pour la cérémonie d’ouverture des fêtes à la fin du mois.

Des filles de la Nautique en or, le quatre barré minime champion de France et invaincu

L’école de rame de la Nautique de Bayonne continue de former de jeunes champions et championnes. L’an dernier, pour la première fois de son histoire, le club des bords de l’Adour était grimpé à la quatrième place au classement national des jeunes licenciés, en devançant 350 clubs au classement des catégories minimes, cadets et juniors. Les jeunes rameurs de l’Adour pointaient même en tête des villes moyennes, juste derrière les trois mégapoles Nancy, Nantes et Lyon. Et cette montée en puissance des jeunes vient de se confirmer dimanche dernier à Vichy lors des championnats de France minime avec le sacre du quatre barré. Avec en prime un deuxième bateau minime, le huit barré, dans le top 10, 9e juste derrière l’Aviron Bayonnais.

La rame bayonnaise a de beaux jours à vivre, 5 rameurs de l’Aviron Bayonnais visent les Jeux Olympiques

La rame bayonnaise se porte plutôt bien. Côté Adour, la Société Nautique se consacre à un gros travail de formation avec une école de rame qui produit chaque année de futurs champions au niveau des minimes, cadets et juniors. Les derniers championnats de zone Sud Ouest, qualificatifs aux championnats de France, ont vu briller 5 bateaux. 5 titres glanés et 9 bateaux ont obtenu leurs billets pour les championnats de France minimes, cadets et juniors qui auront lieu à Vichy et Libourne fin juin et début juillet. Côté Nive, en quelques années, on a quadruplé la population de rameurs, obligeant le club à pousser les murs du vieux garage de l’Aviron Bayonnais pour accueillir cette affluence et pouvoir abriter le nombre croissant de bateaux. Le projet d’extension du garage a été terminé au mois de janvier dernier, avec l’ouverture d’un centre d’entraînement de haut niveau doté d’une salle moderne de musculation. Les dirigeants attendent maintenant avec impatience l’échéance olympique, 5 rameurs devraient y participer l’an prochain à Rio. Du jamais vu !

Bannière produits JDS Encore aucun article

L’Aviron Bayonnais remporte 3 titres nationaux et 12 médailles en coupe de France

Les rameurs de la Nive sont plutôt en forme en ce début de saison. Ils collectionnent les médailles, une bonne quinzaine glanées lors des deux compétitions majeures : le championnat de France de bateaux courts et la coupe de France. Avec déjà dans leur musette 3 titres de champions de France et deux médailles d’or remportées le week-end dernier en coupe de France avec la sélection Aquitaine. La moisson aurait même pu être plus riche si les internationaux n’avaient pas été retenus en stage avec l’équipe de France. Et la section rame de l’Aviron Bayonnais n’a pas encore atteint son objectif de la saison, qualifier plusieurs bateaux dans les finales des championnats du monde prévus cet été à Aiguebelette. Des finales capitales pour les sélections aux Jeux Olympiques de Rio de l’an prochain.

Les jeunes de la Nautique ont fait un grand bond en avant vers le 4ème rang national

Beaucoup de clubs font des efforts de formation, mais ils ne sont pas toujours payés en retour. Sur les bords de l’Adour à Bayonne, le club de la Nautique vient de récolter les fruits de son travail en profondeur : « On était dans le top 20 ces dernières années mais là, on fait un grand bond en avant. Pour la première fois de notre histoire, le club grimpe à la quatrième place au classement national des jeunes licenciés » se réjouit le président Nicolas Majérus. La doyenne des associations bayonnaises devance 350 clubs au classement des catégories minimes cadets juniors. Les rameurs de l’Adour pointent même en tête des villes moyennes, juste derrière les trois métropoles Nancy, Nantes et Lyon, et devant le grand club de la région parisienne, l’ACBB. Une bien belle performance concrétisée en 2014 par la médaille de bronze des cadettes aux championnats de France en quatre barrés, et par les benjamins quatrièmes au Grand Challenge à Vichy (la finale nationale regroupait 32 écoles d’aviron). Et au niveau scolaire, le collège Aturri, avec un équipage 100 % de la Nautique, termine sur le podium des championnats de France au Creusot.

La perf du week-end pour l’Hendayaise Jessica Berra, championne du monde d’aviron en mer

En remportant la finale du solo féminin lors des championnats du monde d’aviron de mer, disputés dans la ville de Thessalonique en Grèce, Jessica Berra est entrée dans l’histoire. Elle offre à son club Endaika et au Pays Basque le premier titre mondial. Jamais encore un rameur de la côte n’avait pu décrocher cette médaille d’or dans cette discipline. La jeune Hendayaise est parvenue, il est vrai, à remporter la finale mondiale au prix d’un véritable exploit sportif, en remontant sur les 6 kilomètres toutes ses rivales, sur une mer très agitée. Elle s’impose devant les deux meilleures françaises Edwige Alfred, la championne de France 2014, et Stéphanie Chantry, la championne de France 2013. Deux rameuses qui l’avaient pourtant devancée lors des derniers championnats de France…

Enfin l’or pour la Bayonnaise Perle Bouge au mondial d’Amsterdam ?

Ce jeudi, sur le plan d’eau hollandais d’Amsterdam, la Bayonnaise Perle Bouge espère bien s’emparer de la médaille d’or en finale des championnats du monde. Un titre qui lui a échappé de peu ces trois dernières années. Elle avait dû se contenter de la médaille d’argent. L’an dernier, elle tenait le bon bout à 500 m du but, mais stoppée net dans son élan, Stéphane Tardieu ayant vu sa pelle partir de travers. Le temps de se remettre en place, le bateau australien avait filé vers la victoire ! A l’arrivée, la Bayonnaise s’effondrait en larmes… Une grosse désillusion qu’elle espère bien effacer ce jeudi pour sa 4e finale mondiale.

Le titre historique des juniors de l’Aviron Bayonnais dans l’épreuve du huit

Les juniors de l’Aviron l’ont fait ! Ils ont décroché le titre que l’on attendait depuis plus de 50 ans sur les bords de Nive. Ramener la couronne tricolore dans la discipline la plus prisée, le huit. Ce fameux titre convoité a été remporté sur le plan d’eau de Vichy au terme d’une course parfaitement maîtrisée avec un huit qui confirme sa montée en puissance.

L’Aviron avec ses internationaux et la Nautique avec ses jeunes, la rame se porte bien à Bayonne

La rame se porte plutôt bien entre Nive et Adour. L’Aviron Bayonnais, comme la Société Nautique, enregistrent des résultats prometteurs. L’Aviron Bayonnais vient de briller avec ses cinq internationaux présents en Coupe du Monde au lac d’Aiguebelette et la Société Nautique s’est distinguée avec ses jeunes pousses lors des qualifications aux championnats de France et au grand challenge national des benjamins. Les prochains rendez-vous nationaux et internationaux devraient confirmer cette embellie de la rame à Bayonne.