NAT 2F : le rapprochement entre l’ABOHB et l’Aviron Bayonnais est en marche

Par les temps qui courent, le mot fusion est à bannir, même en handball. On préfèrera parler de rapprochement ou d’union, au moment d’évoquer les premières discussions entre les dirigeants du club d’Anglet-Biarritz et de l’Aviron Bayonnais. Les deux clubs de handball féminin évoluent actuellement en Nationale 2, les Anglo-Biarrotes ayant terminé 3e du championnat et les Bayonnaises en 5e position. L’idée est de mettre en commun les moyens pour que la côte basque bénéficie d’une équipe compétitive, capable de monter en Nationale 1, voire à plus long terme en ligue féminine. Bonne idée, surtout que le sport féminin en plein essor n’a pas encore d’équipe évoluant en élite. Histoire de ne pas laisser le monopole au sport masculin, jusqu’à présent sur le devant de la scène.

La bonne saison de l’ABOHB marquée par la montée des garçons en Nationale 3

Le club de handball d’Anglet-Biarritz vient de boucler sa saison pour ses deux équipes fanions. Force est de constater que le parcours est plus que satisfaisant. Les garçons sont parvenus à se hisser en Nationale 3 et les filles terminent leur championnat Nationale 2 sur le podium, en troisième position. Les objectifs fixés en début de saison ont été atteints. Le seul petit regret concerne le parcours final des filles qui semblaient capables d’aller chercher la deuxième place de barragiste au vu des espoirs suscités en début de saison. Mais des blessures et quelques gros coups de fatigue ont freiné leurs ambitions lors des derniers matches décisifs. Les dirigeants du club ont déjà tiré les leçons pour la saison prochaine.

Nat 2M : Éric Bordagaray et Philippe Oxandabaratz ont fait leurs adieux au public d’Irissarry

Samedi dernier, les joueurs d’Irissarry livraient la dernière rencontre de la saison à domicile. Le match des adieux pour les entraîneurs Éric Bordagaray et Gerard Rodriguez, et aussi pour l’emblématique pivot Philippe Oxandabaratz. Une dernière occasion de saluer le public de cette salle Airoski où il a souvent brillé. Avec la réception d’une équipe des Olonnes qui trainaient ses baskets en bas du tableau de cette Nationale 2, les supporters venus en nombre pensaient assister à un beau festival de buts, avec en prime un succès. 66 buts marqués, pas de quoi être déçu ! Mais pour la victoire, il faudra revenir. La soirée s’est soldée par un match nul (33 partout) et tout le monde est resté sur sa faim !

Bannière produits JDS Encore aucun article

N2F : l’ABOHB s’impose à Oloron, l’Aviron cartonne devant les Bordelaises

Soirée bénéfique pour le handball féminin, les Anglo-Biarrotes ont renoué avec la victoire en s’offrant un succès important en vue d’un barrage sur le parquet d’Oloron (32 à 25), et les Bayonnaises ont passé 42 buts aux joueuses du Bordeaux Etudiant Club (victoire 42 à 26). Pour l’ABOHB, cette victoire a aussi un goût de revanche sur ces joueuses béarnaises qui avaient créé la surprise en venant gagner à Anglet au match aller (24 à 20 au mois de décembre). Pour l’Aviron Bayonnais, le top 5 commence à prendre forme, les Bayonnaises confirment aussi leur potentiel pour leur deuxième saison à ce niveau.

La belle aventure des filles de Nafarroa, victorieuses de la coupe de France à Coubertin

Ce samedi 25 avril fera date dans les annales du club de hand de Nafarroa. L’équipe sénior féminine est allée conquérir la capitale en gagnant la fameuse coupe de France. Certes il s’agit de la coupe de France départementale, mais s’imposer en finale devant l’équipe de Lagny, les tenantes du titre (29 à 25), dans une salle de Coubertin pleine à craquer en présence d’une centaine de supporters venus du Pays Basque, cela marque les esprits. Les filles de Nafarroa ne sont pas prêtes d’oublier le moment où elles ont soulevé ce trophée qui leur avait échappé il y a 3 ans lors de la même finale disputée dans le palais omnisport de Bercy. Une belle consécration notamment pour la valeureuse capitaine Hélène Ansolabéhère qui occupe aussi le poste de présidente du club.

N2F : la première place s’envole pour l’ABOHB, l’Aviron s’incline à Chambray

Le championnat Nationale 2 féminin touche à sa fin. Trois journées encore à jouer, et les Anglo-biarrotes restent en course pour une place sur le podium. De son côté, l’Aviron Bayonnais va tenter de se maintenir dans le top 5. L’Anglet Biarritz Olympique Handball a concédé hier soir une défaite méritoire (30 à 25) devant le leader Rochechouart qui confirme ses prétentions de montée. Les filles de l’entraineur Tamas Marchis ne peuvent plus contester la suprématie du leader de ce championnat mais elle peuvent encore espérer conquérir la 2e place de la poule et jouer les barrages de la montée. Les Bayonnaises, très diminuées hier soir pour jouer à Chambray, se sont inclinées logiquement 27 à 24. 

Irissarry assure son maintien, défaite sans conséquence pour les filles de l’Aviron Bayonnais et de l’ABOHB

Le bon coup du week-end est à mettre à l’actif d’Irissarry, vainqueur de Pessac 31 à 27. Les joueurs basques assurent leur maintien en Nationale 2 pour la première fois de leur histoire. Les filles de l’ABOHB se sont inclinées à Limoges (26 à 23) et l’Aviron Bayonnais n’a pu rééditer son exploit de Rochechouart devant Carquefou (défaite 24 à 16), mais ces échecs n’ont pas trop d’incidence sur l’avenir de ces deux équipes. En Nationale 3, les garçons de Tardets ont aussi subi un revers en déplacement dans la salle de Bordeaux Caudéran (35 à 31). Il leur faudra gagner le prochain derby contre le voisin Oloron pour assurer le maintien. L’équipe féminine de Tardets a signé samedi soir sa deuxième victoire de la saison, mais cela ne sera pas suffisant pour le maintien en Nationale 3.

Le handball en progrès au Pays Basque selon Michel Oncins, président départemental

Avec trois clubs en Nationale 2 et les deux équipes de Tardets en Nationale 3, le handball se porte plutôt bien au Pays Basque. Il y a quelques années encore, seuls un club masculin (Irissarry) et un féminin (Aviron Bayonnais) évoluaient au niveau national. Entre temps, il y a eu l’extraordinaire montée des filles d’Anglet-Biarritz qui ont gravi quatre échelons coup sur coup, et puis Tardets qui est aussi parvenu à hisser ses deux équipes en Nationale 3. Le président départemental, Michel Oncins, se réjouit des progrès accomplis par les équipes basques. Il pense que la côte peut se doter dans les prochaines années d’une belle vitrine avec une formation évoluant en Nationale 1… En pensant à un rapprochement des deux équipes féminines évoluant en Nationale 2 !

Nat 2 : La forme d’Irissarry, des féminines de l’Aviron et de l’ABOHB

On le sait, le handball français n’en finit pas de remporter des titres pour le plus grand bonheur de ses supporters mais aussi des clubs qui profitent des retombées médiatiques. Le hand se porte plutôt bien aussi au Pays Basque avec les résultats des trois équipes évoluant au niveau de la Nationale 2. A l’image du dernier week-end où les filles de l’Aviron tombent le leader du championnat Rochechouart pour remonter à la 4e place. Dans le même temps, leurs homologues d’Anglet-Biarritz se replacent en tête (à égalité de points avec Rochechouart) après leur succès à Bordeaux. Et pour ne pas être en reste, les garçons d’Irissarry ont réalisé une belle performance en allant gagner à l’Union, une victoire qui permet aux joueurs basques de rester dans le top 5 et d’entrevoir le  maintien.