Socoa : malgré la pluie, un championnat de France de DN3 de haut vol

Une fois de plus, les nuages ont privé les coureurs et le public d’une épreuve spectaculaire dans un cadre grandiose. Les organisateurs du club d’Urkirolak espéraient offrir le coucher du soleil aux concurrents venus de tout le sud de la France pour découvrir pour la première fois cette épreuve de Socoa à l’occasion de la demi-finale du championnat de France de 3e division. La pluie est venue jouer les trouble-fêtes pour les deux courses de l’après-midi, celles des féminines et des hommes, toutes deux qualificatives pour la finale nationale prévue fin août à Cognac. Heureusement en fin de matinée, les 340 coureurs de la course Open ont été épargnés par les cieux, la météo se montrant même clémente pour la meute des amateurs.

Triathlon de Saint Pée : les Espagnols ont fait le spectacle en l’absence des meilleurs régionaux

Heureusement que les sportifs espagnols aiment bien venir à Saint Pée sur Nivelle. Sans leur présence, le peloton des participants aurait été très limité, pas plus de 300 ! Et ce week-end, le site du lac a pourtant accueilli près de 900 coureurs sur les quatre épreuves de triathlon proposées : « On fait un peu parent pauvre chez nous en Aquitaine par rapport à la masse de triathlètes venus d’outre Bidassoa. Il y a de l’autre côté de la frontière et des Pyrénées beaucoup de pratiquants sur le duathlon et le triathlon. Ils ont la chance aussi d’avoir des épreuves et un public chaleureux qui aime le sport. Nous on les accueille volontiers chaque année, ils adorent le cadre de Saint Pée » se félicite Gérard Duvert, l’organisateur.

Benoit Kuentz au mondial d’Hawaï : du paradis à l’enfer

Benoit Kuentz se souviendra toute sa vie de son premier championnat du monde d’Ironman à Hawaï. On le sait, ce triathlon mythique est le plus exigeant, le plus dur physiquement, avec au menu 3,86 kilomètres de natation, 180,2 kilomètres de vélo et pour finir, un marathon (42,195 kilomètres). Terminer ce genre de défi sportif constitue déjà une performance. Le réaliser en tombant malade en cours d’épreuve demeure un exploit. Le triathlète de l’Aviron Bayonnais l’a fait en prenant, c’est vrai, quelques risques pour sa santé. Terrassé par une intoxication lors d’un ravitaillement, Benoit Kuentz est parvenu, au prix de terribles souffrances, à regagner la ligne d’arrivée. Il s’est écroulé juste après victime d’un malaise vagal…

Bannière produits JDS Encore aucun article

Le Palois Pierre Gasparriau et la Bayonnaise Marie Cécile Benimelli vainqueurs au lac de Sames

La première édition du triathlon international de Sames s’est offert dimanche un beau vainqueur en la personne du palois Pierre Gasparriau. Actuellement licencié au club de Miramont de Guyenne, l’ancien triathlète de l’Aviron Bayonnais fait partie des meilleurs spécialistes de la région. On se souvient de sa victoire en 2009 à St Jean de Luz et de ses podiums ces dernières années sur les épreuves de St Pée et Socoa. Engagé de dernière minute, il a dominé l’épreuve Distance Olympique. Au classement féminin, belle victoire aussi pour la bayonnaise de l’Aviron Marie Cécile Benimelli au terme d’un final rondement mené.

Grosse perf de Benoit Kuentz (AB) à l’Iron man de Nice

Il en rêvait et il l’a fait ! Ce lundi, le champion bayonnais était invité dans les salons du célèbre hôtel Negresco, sur la promenade des anglais à Nice, pour recevoir son billet lui permettant de participer au mois d’octobre prochain au championnat du monde d’Hawaï : « C’est vrai que cela fait des mois que je m’entraîne dur pour ce premier Iron man de Nice. Et je me disais dans un coin de ma tête que si j’arrivais à décrocher la qualification, cela serait une belle récompense ».

Benoit Kuentz frappe un grand coup au triathlon des Corsaires

Benoit Kuentz aime bien courir le triathlon des Corsaires à Socoa. C’est l’épreuve qui l’avait révélé il y a maintenant quatre ans, le jeune champion bayonnais avait terminé 6e pour son premier triathlon. L’année suivante, il s’imposait devant tout le peloton, il récidivait l’année suivante avant de remporter son premier longue distance à St Jean de Luz.

L’Aviron a ouvert la saison sur deux podiums aux championnats d’Aquitaine de duathlon

L’ouverture de la saison de triathlon est proche, c’est Saint Pée sur Nivelle qui ouvrira le calendrier les 3 et 4 mai prochain, suivi au mois de juin par l’épreuve des Corsaires à Socoa. Un nouveau triathlon a vu le jour cette année au lac de Sames, il aura lieu le 6 juillet. Coté clubs, quelques mouvements à l’intersaison avec notamment la mutation d’Anthony Zarra de l’Aviron Bayonnais vers Anglet, et le chef de file régional Gasparriau a quitté Bayonne pour rejoindre le club de Miramont de Guyenne.