Trail : Beñat Marmisolle vainqueur de jour à Larrau et Cyril Morillo l’emporte dans la nuit sur la Rhune

Ce début août, les courses à pied se multiplient. Samedi, deux grands trails étaient proposés aux amateurs de montagne. De jour avec un départ au petit matin à Larrau sur les pentes de Soule et de nuit sur le massif de la Rhune. Les deux épreuves offraient une bonne distance et quelques belles pentes, plus de 30 kilomètres à avaler avec un dénivelé de plus de 1 000 mètres. Le Trail N.U.I.T. a vu s’élancer bon nombre de touristes en jambe, le plus rapide étant Cyril Morillo qui boucle les 33 kilomètres du parcours en 3 heures et 43 minutes. A Larrau, pour le Xibero Trail, les grosses pointures avaient fait le déplacement. Le Souletin Beñat Marmisolle est parvenu à devancer au finish les deux champions de la sélection basque, Goni Imanol et Aritz Egea Caceres.

Le champion local Benoit Cori enfin maître chez lui à Ustaritz

Nul n’est prophète en son pays. Benoit Cori s’en était aperçu en courant la course d’ouverture des fêtes de son village. Deux fois second, le champion des courses de trail est parvenu vendredi soir à rester maître chez lui à Ustaritz, au prix d’un bel effort pour décramponner ses deux rivaux du jour, l’inévitable Lionel Petriacq et le triathlète angloy Anthony Zarra. Cette course des fêtes avait attiré la foule, plus de 360 coureurs et du beau monde avec quelques bonnes pointures des courses de la région, auxquels s’étaient joints des vacanciers.

L’Angloy Nicolas Eyheramouno décroche le titre de champion de France junior au 110 mètres haies

Pays basque Athlétisme et l’Anglet Olympique détiennent un nouveau champion de France en la personne du jeune espoir junior Nicolas Eyheramouno. Une couronne tricolore remportée samedi en finale du championnat de France junior du 110 mètres haies sur la piste d’Albi. L’Angloy qui était parti comme le grand favori n’a pas déçu ses dirigeants et supporters, assurant le coup dans la série qualificative et en demi-finale avant d’imposer sa puissance sur la finale qu’il domine de bout en bout. Il coupe la ligne en 13 secondes 88 centièmes (à un centième de son record), laissant à deux longueurs son dauphin Antoine Papillon.

Bannière produits JDS Encore aucun article

Triathlon : Nicolas Boyer remporte la 2e édition au lac de Sames, Stéphane Arrayago champion départemental

Les organisateurs du club Adour triathlon ont trouvé cette année une juste récompense à leurs efforts. L’an dernier, l’arrivée de la pluie en pleine épreuve avait gâché la fête. Cette fois, le soleil était présent et en prime une température idéale a permis aux compétiteurs d’apprécier le cadre champêtre du lac de Sames. Des compétiteurs venus d’ailleurs plus nombreux, 220 sur l’épreuve sprint du matin dont 50 féminines, ce qui a permis de faire deux départs séparés, et 186 l’après-midi pour le courte distance sur les 1 500 mètres de natation dans le lac, 50 kilomètres à vélo sur les routes environnantes qui surplombent l’Adour et 10 kilomètres à pied sur trois boucles autour du lac.

Espelette : la 40e édition de la course des Crêtes aura été chaude pour les 4 800 coureurs

La course des Crêtes a fêté ce week-end ses 40 ans en courant et en chantant. Un anniversaire plutôt chaud si l’on se réfère au mercure qui a flirté avec les 30 degrés, et aussi au niveau de l’ambiance. Le sommet a été atteint lors de la soirée de samedi sous le chapiteau où étaient rassemblés 3 800 convives, la majorité en grande forme malgré les efforts consentis l’après-midi sur les pentes. Le Paquito chocolatero a été géant. Les coureurs ont aussi apprécié l’animation sur les sommets avec la présence des bandas et groupes musicaux en pleine montagne. Tout en musique, comme le veut la tradition, Espelette rime toujours avec fête et convivialité.

Run and Bike : Yannick Gourdon et Philippe Pétrissans remportent la 3e édition des Cabanas d’Anglet

Pas de chance pour les organisateurs du Run and Bike des cabanas d’Anglet. L’an dernier déjà, ils avaient subi de plein fouet la forte concurrence du match France-Allemagne de coupe du Monde de football et, cette année, c’est la canicule qui a sévi. La troisième édition disputée vendredi soir en ouverture des Cabanas a vu le peloton des engagés fondre comme neige au soleil. 8 équipes seulement se sont affrontées sur les 10 kilomètres du parcours tracé entre la plage et la fôret de Chiberta.

Espelette : 5 000 coureurs attendus ce week-end sur les crêtes

« C’est merveilleux de voir tout un village qui se rassemble autour d’un tel événement. Le bonheur, c’est ce week-end au cœur de la nature, un émerveillement pour l’immensité du décor verdoyant ». Des témoignages de coureurs venus des quatre coins du monde pour découvrir la Course des Crêtes, l’organisateur Gaby Etchart en reçoit chaque année des dizaines. Et il ne s’étonne plus de voir des athlètes traverser la planète pour grimper sur les crêtes. Ce week-end, des Colombiens, Irlandais, Danois, Belges, Suisses et Espagnols vont se fondre dans le peloton des 5 000 coureurs attendus pour découvrir cette course à la montagne qui se veut autant sportive que festive. Le beau temps est annoncé, la chaleur redoutée sur les pentes mais le mercure devrait atteindre plutôt des sommets lors de la soirée anniversaire des 40 ans samedi !

Tardets : Yannick Budelot (AS Monaco) remporte la manche de coupe de France sur la Madeleine

Le club de Xiberotarrak affectionne la Madeleine, cette montagne mythique qui surplombe le village de Tardets. Ses pentes ont fait les heures de gloire du célèbre Rallye des Cîmes et, depuis quelques années, elles voient défiler les meilleurs spécialistes de course de montagne. On  se souvient de l’organisation du championnat de France, il y a déjà 4 ans, et la retentissante victoire du champion local Didier Zago. Depuis, les dirigeants de Xiberotarrak organisent une manche de coupe de France qui permet aux meilleurs régionaux de se mesurer à quelques grosses pointures. Cette année, on pensait voir briller l’enfant du pays Nicolas Duplaa, il termine 5e à quelques longueurs du grand vainqueur Yannick Budelot licencié à l’AS Monaco. Mais les organisateurs ont surtout regretté l’absence des tricolores retenus par un stage de préparation organisé au même moment.

Trail : Benoit Cori 13e pour son premier championnat du monde à Annecy

Bonne performance pour le champion d’Ustaritz Benoit Cori qui termine 13e aux championnats du monde disputés samedi à Annecy en Savoie. Pour sa première sélection en équipe de France, il rentre dans le top 15 mondial avec en prime la participation au titre de champion du monde remporté par les tricolores. Des tricolores qui ont dominé ce mondial organisé pour la première fois en France, avec les titres individuels de Sylvain Court et de Nathalie Mauclair, et la première place par équipe chez les hommes et les femmes. Les Bleus ont raflé les quatre titres en jeu malgré la présence de 37 nations et de plus de 300 coureurs. En plus, le parcours tracé sur les sommets entourant le lac d’Annecy affichait plus de 5 000 mètres de dénivelé, de belles pentes et une température matinale proche du zéro. En effet, Benoit Cori s’est aligné au départ en pleine nuit à 3h du matin, obligé de courir à la frontale et il fallait avaler 86 bornes en haute montagne en franchissant plusieurs sommets de cols !