Date de naissance 14/11/1979
Lieu de naissance Bayonne, France
Emplacement Bayonne, France
Emploi Joueur professionnel à main nue en Espagne
Sports pratiqués Pelote
Compétition
Pel101

Palmarès

Champion d'Espagne 2011
Vice-champion d'Espagne par équipes 2011
Champion d'Espagne par équipes 2010
Champion d'Espagne par équipes 2007
Champion d'Espagne par équipes 2002

(Archives : Rétrospective 2011)

L’exploit de Xala qui décroche le Graal 

Yves Sallaberry dit « Xala » aura réalisé en 2011 son rêve de gosse en remportant la finale du mano a mano du championnat professionnel au fronton Bizkaia de Bilbao. Au terme d’un des plus beaux exploits sportifs de cette année, Xala devenait le premier pilotari du Nord à s’emparer de la txapela dans la compétition la plus convoitée du circuit professionnel de main nue. Et pourtant, le pilotari de Bonloc a bien failli rester à la porte de l’histoire, longtemps menacé de ne pouvoir jouer une finale pour laquelle il s’était qualifié sportivement. La Liga des empresasprofessionnelles refusait de repousser la date de la finale, Xala ayant du subir en urgence une opération de l’appendicite. Il fallut une levée de boucliers du monde de la pelote des deux côtés de la Bidassoa pour réparer cette injustice.

Il gagne au finish un combat de titans

Avec une préparation perturbée par l’opération chirurgicale, Xala était loin d’être le favori de cette finale repoussée au début du mois de juillet. Il affrontait le coriace et expérimenté navarrais Aimar Olaizola, 32 ans, l’un des joueurs les plus titrés du championnat que l’on disait au mieux de sa forme. Pourtant, Yves Salaberry allait renverser tous les pronostics et faire chavirer de bonheur tous ses supporters venus en nombre l’encourager dans ce terrible défi. Incroyable ! Xala, mené 17-10 par un Aimar Olaizola qui ne lâchait rien, Xala tout proche du k.o. allait puiser au tréfonds de lui-même une force physique et morale extraordinaires pour recoller au score et remporter le combat au finish 22 à 19. Un Xala transcendé par le public tout acquis à sa cause. Le champion avait dû s’appuyer d’abord sur le changement de but avant de retrouver toute son efficacité sur les attaques en volée haute, l’une de ses armes favorites. « Du 4, du 3, du 2, les pelotes frôlaient la barre sans jamais la toucher et j’ai vu Olaizola devenir impuissant. Alors, j’ai fermé les yeux, j’ai continué à taper, j’ai tout lâché et tout est rentré. Je ne sais pas pourquoi, mais il y a des jours comme ça. » avouait-il à la meute des journalistes venus l’entourer après son succès. Quelques minutes plus tôt, les 3000 personnes garnissant le fronton s’étaient levées comme un seul homme pour saluer l’exploit. Ses plus chauds supporters avaient même laissé couler quelques larmes de joie, émus de ce retournement de situation.

Avec trois titres par équipes

Xala, comme son mentor Pampi Laduche, aura été le premier joueur français à s’emparer d’un titre de champion d’Espagne à main nue en fronton. Mais à la différence de son aîné couronné en championnat par équipes, Xala obtient le titre le plus prisé, en tête à tête, l’épreuve physique la plus dure. Et surtout dans un milieu souvent hostile. « Je me souviens des débuts, pas faciles du tout, on me regardait comme un étranger. Il a fallu se faire une place pour être respecté. » Et Yves Sallaberry qui avait débuté sa carrière de joueur de pelote dans les trinquets du Pays Basque avec ses premiers titres de champions de France chez les jeunes ne s’est pas longtemps attardé dans les tournois de sa région natale. Il a préféré tenter l’expérience sur les frontons du Guipúzcoa ou de Navarre. Vice-champion d’Espagne 2ème catégorie du tête-à-tête dés la première année, le voilà déjà couronné champion d’Espagne par équipes l’année suivante, en 2002. Il remportera deux autres titres par équipes en 2007 et 2010 Dans le mano a mano, Xala atteindra deux fois la finale, en 2004 et 2010, avant de conquérir le Graal en 2011. A 32 ans, Xala a rejoint aujourd’hui le petit cercle des champions respectés sur les frontons du championnat d’Espagne … respecté et même admiré par ses supporters d’Iparralde.

Victoire au finish pour Xala–Zubieta à Anglet (22 à 20)

Bannière produits JDS