Date de naissance 12/05/1983
Lieu de naissance Clamart, France
Emplacement Bayonne, France
Taille 1m87
Poids 90 kg
Emploi Ingénieur
Sports pratiqués Aviron
Équipe / Club Aviron Bayonnais Aviron
Compétition
Avi100

Palmarès

Champion du monde du quatre sans barreur 2010
Champion de France du deux de pointe sans barreur 2010
Champion de France du quatre sans barreur 2010
Médaille de bronze aux JO de Pékin 2008
Champion d'Europe 2008
Champion du monde espoir en quatre de couple 2002

(Archives : Rétrospective 2011)

Le Bayonnais vise le podium olympique de Londres 2012

Au mois de novembre 2010, pour la première fois de l’histoire de l’Aviron Bayonnais, un rameur bleu et blanc montait sur la plus haute marche du podium mondial. Julien Despres, avec le quatre de pointe tricolore, raflait la médaille d’or aux Anglais sur le lac Karapiro en Nouvelle Zélande. Un authentique exploit, les Britanniques étant double champions olympiques, tenants du titre et maîtres incontestés de cette discipline. Les Français n’avaient plus gagné dans cette catégorie depuis 1993. Une performance plutôt prometteuse à 20 mois des Jeux Olympiques de Londres. Hélas, au mois de septembre dernier, Julien Despres a perdu son beau titre mondial. Recalé en série éliminatoire, le Bayonnais a dû se contenter d’une 13ème place, loin, très loin du podium. Pour autant, le champion de l’Aviron Bayonnais ne renonce pas à son objectif des Jeux de Londres 2012.

La dynamique Julien Despres

Il y a deux ans, les dirigeants de la section rame de l’Aviron Bayonnais avaient réussi à s’attacher les services de l’un des tous meilleurs français, Julien Despres, médaillé olympique de Pékin. Pour la première fois, le sport amateur bayonnais s’offrait les services d’un champion de niveau international, 3ème des J.O. avec le quatre sans barreur tricolore, médaillé d’or aux championnats d’Europe d’Athènes en 2008. Le seul rameur français à avoir conquis tous les titres dans toutes les spécialités de la rame. Et à 26 ans, ce rameur n’avait qu’une idée en tête la conquête du titre suprême, la médaille d’or aux prochains J.O. de Londres : «Je me suis fixé comme objectif le titre olympique en 2012 à Londres, pour cela je veux me donner tous les moyens pour réussir. Cela passait par un nouveau cadre d’entraînement et de travail. J’ai quitté mon club de Bergerac pour venir à l’Aviron Bayonnais où j’ai trouvé ce que je cherchais, la possibilité de s’entraîner tous les jours, une dynamique de groupe pour franchir un palier avec des jeunes rameurs pleins de potentiel et enfin j’ai eu l’opportunité chez Cofély (groupe GDF SUEZ) à Biarritz de trouver une activité professionnelle capable de concilier la pratique du sport de haut niveau.»

Il a apporté des titres de champion de France

Julien Despres n’a pas tardé à apporter une nouvelle dynamique à la section rame de l’Aviron Bayonnais. Un premier titre de champion de France au printemps 2010 dans le championnat des bateaux courts puis surtout, le titre de champion de France du quatre sans barreur dans l’une des courses d’aviron les plus prisées sur le plan d’eau du Creusot. Le bateau bleu et blanc coupait la ligne d’arrivée avec 3 secondes d’avance après avoir pris l’ascendant sur ses adversaires dés les premiers 500 m. de course. Un succès qui en appelait déjà d’autres pour 2011. Et les Bayonnais allaient réaliser au mois de juin dernier l’exploit dont on rêvait depuis plus de 50 ans sur les bords de Nive, monter sur le podium de l’épreuve reine du huit. Pour leur première participation, les Bayonnais s’étaient hissés en finale après avoir remporté leur série qualificative puis terminé seconds de la demi-finale. « On avait de bonnes sensations, on a progressé au fil des courses car on avait juste eu les régates de Libourne pour pouvoir se tester ensemble. Avec plus de cohésion, on peut espérer aller chercher le titre l’an prochain et être les premiers à détrôner l’équipe de Verdun. » confiait Julien Despres à l’arrivée. Le huit de l’Aviron avec ses internationaux, Julien Despres, Romain Traille, Julien Montet, Robin Wozniezko, Maxime Bellon, Jonathan Bertrand et les frères Aguirregomezcorta (deux rameurs espagnols en préparation olympique) terminait en effet tout prés de deux favoris, Verdun et Annecy. Reste maintenant pour Julien Despres à décrocher sa qualification pour les Jeux de Londres. Sa présence aux J.O doit donner un sacré coup de pelle à la promotion de la rame entre Nive et Adour.

Le carton plein des Bayonnais de l’Aviron, 12 bateaux qualifiés pour les championnats de France

Bannière produits JDS