Xabi Martinez et Lionel Petriacq réalisent le doublé pour le Club Olympique Bayonnais aux Boucles de l’Océan

Nous vous avions fait découvrir il y a quelques semaines, à l’occasion de l’Euskal Trail, la nouvelle section course à pied du Club Olympique Bayonnais. La dernière-née à l’automne dernier a connu un essor étonnant. 70 licenciés rassemblés en quelques mois, les dirigeants avaient préféré stopper la croissance faute d’éducateurs. Vu leur nombre, les coureurs du COB grossissent les pelotons de la région. On vient de le voir encore ce dimanche sur les Boucles de l’Océan avec pas moins d’une quinzaine de participants. Et à l’arrivée, non seulement le club rafle le challenge par équipe, mais aussi les deux premières places de la course du 13 kilomètres avec Xabi Martinez et Lionel Petriacq. Christophe Marre termine dans le top 10.

A la une du week-end : des courses à Anglet et Tarnos, le match de la montée pour les Gambas en baseball

Le rugby ayant bouclé ses dernières finales, la saison estivale va diversifier les activités sportives. Ce week-end, on va courir à pied les Boucles de l’Océan à Tarnos et l’épreuve angloye Toutes en Short plus spécialement réservée aux féminines. A suivre aussi un sport dont on parle peu mais qui grandit bien sur Anglet, le baseball. L’équipe des Gambas joue dimanche sa première accession au niveau national en disputant la finale régionale sur ses terres, au stade Justin Larrebat.

Arranoak a conquis le mondial avec Mickaël Barrère et l’Europe avec Amandine Lagan

Pour un coup d’essai, c’est un véritable coup de maître. Les deux joueurs du club angloy Arranoak ont triomphé pour leur première sélection en équipe de France de foot à 2. Et au plus haut niveau international, Mickaël Barrère s’est offert le championnat du monde et sa camarade Amandine Lagan la coupe d’Europe. Avec en prime, le titre de meilleure joueuse du tournoi européen pour cette dernière. Fait particulier, les deux Angloys se sont imposés en finale sur le score de 3 à 0 devant la même nation du Portugal. Il est vrai que le Portugal fait partie des pays en vue en matière de foot à 2, chez les hommes comme chez les femmes, avec l’Italie, la Pologne, et la France qui est en pointe dans ce sport.

Bannière produits JDS

L’Anglet Hormadi avance sereinement

Défait en finale après une série épique face au voisin bordelais, annoncé comme le grand favori depuis le début de saison, l’Anglet Hormadi Elite a pour autant réussi une saison remarquée en Division 1, l’antichambre de la Ligue Magnus. Désormais, les compteurs sont remis à zéro, et les pensionnaires de la patinoire de la Barre préparent la prochaine saison avec un objectif : viser la plus haute marche.

Le Biarritz Urban Trail et le trail des Marmau appréciés des coureurs

Le beau temps a joué en faveur des organisateurs de trails ce dimanche. L’Urban Trail de Biarritz comme celui des Marmau à Hasparren ont connu une bonne fréquentation et surtout, les coureurs ont pu apprécier les parcours proposés. Biarritz offrait le sable des plages et la verdure du lac Mouriscot, Hasparren un tracé pleine nature sur les hauteurs du quartier Elizaberri. Les organisateurs du Biarritz Olympique ont enregistré le double de participants par rapport à l’an dernier (250 partants) et le club d’Hasparren a accueilli près de 100 personnes pour une première édition sur le chemin des Marmau, soit le double aussi par rapport au relais organisé l’an dernier.

Le bouclier échappe à Menditte, les crabos de l’Aviron Bayonnais vainqueurs du Red Bull Ovalie

Au lendemain des finales du bout de saison, il y a le bonheur des joueurs de Saint Martin de Seignanx, champions de France 1e série après avoir dominé leurs rivaux lot et garonnais de Castillonnes sur le score de 26 à 5. Cela faisait déjà plus de 20 ans que le club landais n’avait pas connu une telle réussite. Et puis il y a aussi l’immense frustration des joueurs de Menditte. Les Souletins laissent échapper leur premier titre de champion de France, défait d’un petit point par leurs homologues parisiens du Paris XO, 24 à 23 ! Enfin, on retiendra de ce dernier week-end de rugby le succès des crabos de l’Aviron Bayonnais au Red Bull Ovalie qui se jouait au stade Christian Bélascain, au pied des remparts de Bayonne.

Tardets : Yannick Budelot (AS Monaco) remporte la manche de coupe de France sur la Madeleine

Le club de Xiberotarrak affectionne la Madeleine, cette montagne mythique qui surplombe le village de Tardets. Ses pentes ont fait les heures de gloire du célèbre Rallye des Cîmes et, depuis quelques années, elles voient défiler les meilleurs spécialistes de course de montagne. On  se souvient de l’organisation du championnat de France, il y a déjà 4 ans, et la retentissante victoire du champion local Didier Zago. Depuis, les dirigeants de Xiberotarrak organisent une manche de coupe de France qui permet aux meilleurs régionaux de se mesurer à quelques grosses pointures. Cette année, on pensait voir briller l’enfant du pays Nicolas Duplaa, il termine 5e à quelques longueurs du grand vainqueur Yannick Budelot licencié à l’AS Monaco. Mais les organisateurs ont surtout regretté l’absence des tricolores retenus par un stage de préparation organisé au même moment.

A la une du week-end : du rugby avec la finale de Menditte et le Red Bull Ovalie à Bayonne

C’est le dernier week-end de rugby de la saison. Une semaine après la grande finale du Top 14, loin des projecteurs de l’actualité nationale, le club de Menditte va jouer sa première finale nationale au niveau de l’équipe première. Elle joue le titre de champion de France 4e série face à Paris XO sur le terrain de Surgères, en Charente Maritime (coup d’envoi dimanche à 15h). Un événement pour ce petit village souletin qui s’est mobilisé autour de son équipe. Une autre équipe joue aussi pour la conquête d’un bouclier de Brennus, les voisins landais de Saint Martin de Seignanx en finale du championnat de France 1e série, face aux Lot et Garonnais de Castillonnes, sur le terrain de Salles en Gironde (dimanche à 15h). Et pour les amateurs de rugby qui aiment voir du jeu, une visite s’impose samedi au stade des remparts de Bayonne pour voir le tournoi Red Bull Ovalie, sans touches, sans mêlées, sans poteaux… en pratiquant toutes les formes d’ovalie qui font du mouvement la règle et du contact une option.

Un week-end de courses : le Biarritz Urban Trail, le Trail des fêtes d’Hasparren, Hiru Kasko et la Madeleine

Avec le retour des belles journées estivales, les courses poussent mieux que les champignons ! Ce prochain week-end, les amateurs de jogging ou de randonnées auront le choix. La section athlétisme du Biarritz Olympique propose en effet dimanche matin (10h) le Biarritz Urban Trail, un parcours de 13 kilomètres dans la cité, entre le sable des plages et la découverte du milieu naturel autour du lac Mouriscot. A Hasparren, une nouveauté, le premier trail dans le cadre des fêtes locales sur les hauteurs de la ville en pleine nature, un 10 kilomètres découverte. Pour les purs grimpeurs, samedi, l’épreuve coupe de France de montagne avec l’ascension de la Madeleine au départ de Tardets, un 12 kilomètres avec 950 mètres de dénivelé. Et pour conclure en beauté, dimanche, pour les randonneurs, la 26e édition d’Hiru Kasko au dessus de Bidarray.

La rame bayonnaise a de beaux jours à vivre, 5 rameurs de l’Aviron Bayonnais visent les Jeux Olympiques

La rame bayonnaise se porte plutôt bien. Côté Adour, la Société Nautique se consacre à un gros travail de formation avec une école de rame qui produit chaque année de futurs champions au niveau des minimes, cadets et juniors. Les derniers championnats de zone Sud Ouest, qualificatifs aux championnats de France, ont vu briller 5 bateaux. 5 titres glanés et 9 bateaux ont obtenu leurs billets pour les championnats de France minimes, cadets et juniors qui auront lieu à Vichy et Libourne fin juin et début juillet. Côté Nive, en quelques années, on a quadruplé la population de rameurs, obligeant le club à pousser les murs du vieux garage de l’Aviron Bayonnais pour accueillir cette affluence et pouvoir abriter le nombre croissant de bateaux. Le projet d’extension du garage a été terminé au mois de janvier dernier, avec l’ouverture d’un centre d’entraînement de haut niveau doté d’une salle moderne de musculation. Les dirigeants attendent maintenant avec impatience l’échéance olympique, 5 rameurs devraient y participer l’an prochain à Rio. Du jamais vu !