Crédit photo : ville de Bayonne
Crédit photo : ville de Bayonne

La 16e édition de la Foulée du Festayre a fait exploser le chiffre de participation : 6 250 coureurs, soit un millier de plus que l’an dernier. Et quand on sait que la première édition n’avait rassemblé que 600 coureurs, la foulée est passée aujourd’hui à la puissance 10 ! Avec forcément une organisation qui a dû s’adapter à cet extraordinaire engouement. Le parcours actuel des 12 kilomètres devrait d’ailleurs être revu l’an prochain pour éviter les inévitables embouteillages que provoque le passage de l’énorme peloton entre l’avenue Montbrun d’Anglet et les bords de l’Adour. En tout cas, les participants ont une fois de plus apprécié l’ambiance de cette course qui se veut à la fois sportive et festive. La température était idéale pour courir, le gros du peloton a même eu droit à un petit arrosage du ciel en arrivant sur les quais de l’Adour à Bayonne.

La fugue du tandem international Urruty-Dias Rocha

Les conditions météo étaient parfaites au moment du départ à Biarritz : 23 degrés sur la côte des basques, pas de soleil ni de vent. Pour se mettre en condition, l’organisateur chanteur Gorka Roblès lança le traditionnel chant que tout le peloton a repris en cœur en agitant le foulard rouge. Les handisports ont ouvert la route peu avant le départ des 39 joëlettes (un autre record). Les 6 250 coureurs s’élanceront ensuite en trois vagues successives, la quatrième étant réservée aux coureurs de la foulée des entreprises.

Devant, les plus en jambes avalent déjà à fond de train les premiers kilomètres sur le front de mer à Biarritz. Au sommet de la  première côte menant au plateau du phare de Biarritz, deux hommes ont faussé compagnie au gros de la troupe : le champion portugais José Manuel Dias Rocha et le Parisien natif de Bayonne Pierre Urruty. Ce duo va vite faire la différence sur tous ses poursuivants, dont Fabrice Desrues, le vainqueur de l’édition 2012, et Lionel Petriacq, le quintuple triomphateur des foulées.

Dias Rocha au dessus du lot

Le champion portugais José Manuel Dias Rocha se montrera irrésistible une fois franchie la fameuse côte de fontaine Laborde à Anglet, principale difficulté du parcours. Ses multiples accélérations en tête de course feront plier dans le final son rival Pierre Urruty, qui sera contraint de le laisser filer vers la victoire. José Manuel Dias Rocha bouclera les 12 kilomètres en 39 minutes et 6 secondes, laissant Pierre Urruty à près d’une minute. Fabrice Desrues déboursera plus d’une minute. Il précédait pourtant Xabi Martinez en grande forme et le champion Sahraoui du Biarritz Olympique Salah Eddine Amaidan. Lionel Petriacq devra se contenter d’une 6e place : « Je suis content d’être là en si bonne compagnie. C’était une course de haut niveau avec un grand vainqueur. Ce Dias rocha est un grand champion, plusieurs fois international ».

Le champion portugais a fait sensation pour sa première apparition sur la côte basque, où il vient de s’installer après avoir aligné les sélections aux mondiaux de cross et un podium aux championnats d’Europe : « J’ai été surpris du niveau de cette course qui est formidable pour l’ambiance, même si le départ a été difficile avec autant de monde » avouait-il sur le podium à l’arrivée.

Côté féminin, une confirmation. La jeune Betty Revel, formée à Saint Palais, aujourd’hui licenciée à Montreuil a récidivé. Elle s’est permis de battre au finish sa rivale bayonnaise Mélanie Dupassieu. La championne vétéran de Pays Basque Athlétisme Isabelle Graciet complète le podium.

Bannière produits JDS

Laisser un commentaire