Damien Debeaupuits Mickaël Dhinnin

Les paracyclistes d’Urt côtoient l’élite mondiale depuis la création de leur structure professionnelle, une des plus représentatives en Coupe du Monde. Six coureurs du club Urt Vélo 64 et du Team Ose Paracycling viennent en effet de participer à la troisième manche de la Coupe du Monde sur Route UCI à Elzach en Allemagne. Ils se sont confrontés avec succès à quelques 200 athlètes en provenance de 38 pays. Damien Debeaupuits et Mickaël Dhinnin ont aussi représenté le club sous le maillot tricolore aux derniers championnats du monde à Notwill en Suisse (7e), et le jeune espoir Dorian Foulon se prépare à partir en Afrique du Sud pour disputer la finale de la Coupe du Monde.

Le tandem Damien Debeaupuits et Mickaël Dhinnin tout près du podium mondial

Comme l’an dernier en Italie, Damien Debeaupuits et Mickaël Dhinnin sont passés tout près d’un podium mondial en échouant à la quatrième place de la manche mondiale disputée en Allemagne, après avoir brillé lors du contre-la-montre (6ème). « Suite à la fracture du coude de mon pilote Mickaël en début d’année, notre préparation a été perturbée, ce qui explique nos contre-performances des deux premières Coupe du Monde. Même si nous ne sommes pas encore à notre meilleur niveau, nous avons franchi un cap » déclare Damien Debeaupuits.

En tricycles, Franck Netto, qui réalise son meilleur contre-la-montre à ce niveau, est lui aussi tout proche d’un podium avec une 5ème place à 44 secondes du troisième. David Geslot (MT2) a quant à lui usé de malchance puisqu’il a chuté lourdement avant une crevaison, ce qui ne l’a pas empêché de terminer l’épreuve en ligne.

En solo, performances de Cédric Ramassamy et l’espoir Dorian Foulon

Malgré la déception de ne pas être sélectionné au championnat du Monde en Suisse, Cédric Ramassamy a su confirmer son potentiel et prouver, grâce à sa 5ème place, qu’il a les capacités de jouer un rôle majeur parmi l’élite internationale. Avec déjà une cinquième place lors de la première manche en Italie, le spécialiste du solo reste dans le sillage des meilleurs.

Mais la révélation de la saison restera Dorian Foulon qui, pour sa deuxième participation à une Coupe du Monde, a réussi deux top 10 prometteurs. Le jeune Urtois, qui était le plus jeune engagé sur l’ensemble des 200 participants, est un coureur d’avenir. Sa 7ème place acquise lors du contre-la-montre (18,2 kilomètres en col) prouve notamment ses capacités dans l’effort solitaire. « J’ai l’habitude de participer à des courses valides de deuxième catégorie, mais je me rends compte que le niveau international est bien plus élevé. Grâce à cette expérience, j’ai pu évaluer mon niveau et apprécier tout le travail qu’il me reste à accomplir pour atteindre mes objectifs » avoue humblement le jeune champion.

Un jeune de 17 ans en finale de Coupe du Monde

Dorian Foulon n’a que 17 ans et ce junior première année va découvrir au mois de septembre prochain l’Afrique du Sud et la finale de la Coupe du Monde. Comme l’explique son entraineur et président Christophe Dizy, ses performances sont très prometteuses : « Sa marge de progression est très grande car il est confronté à des adultes bien plus aguerris que lui. Pour info, le niveau de sa catégorie de handicap – MC5 est égal aux premières catégories. Le champion du monde en titre, l’Australien Donohoe, a intégré une équipe continentale européenne. Il a fait 3ème du championnat valide espoir d’Australie ! ».

Et ce jeune Dorian Foulon peut encore surprendre lors des championnats de France junior, qui auront lieu dans 15 jours en Normandie.

Bannière produits JDS

Laisser un commentaire