A la une du week-end : le rugby et le football bayonnais jouent leur avenir

C’est le dernier grand week-end pour les sports collectifs, et nous allons avoir droit à un final à suspens. D’abord ce samedi après-midi (16h15), l’Aviron Bayonnais joue son maintien en Top 14 avec la réception de la Rochelle. Victoire impérative et si possible avec le bonus, mais les Bayonnais n’ont pas leur destin entre leurs mains. Ils devront en effet compter sur une contre-performance de Brive, voire de Grenoble. Dimanche (15h30), Anglet et Hendaye disputent le match retour décisif pour la montée en Fédérale 1. Hendaye avait arraché la victoire au match aller de peu (29-27), et les Angloys veulent une revanche. Le Boucau Tarnos Stade joue aussi le match de la montée en Fédérale 2 au stade de Piquessary devant les bigourdans de Vic. Ils ont déjà pris une option en remportant le match aller 38 à 23. Enfin, les footballeurs de l’Aviron Bayonnais devant Toulouse et les basketteuses de l’Anglet Côte Basque Basket à Voiron jouent aussi samedi en soirée le match de la montée.

La bonne saison de l’ABOHB marquée par la montée des garçons en Nationale 3

Le club de handball d’Anglet-Biarritz vient de boucler sa saison pour ses deux équipes fanions. Force est de constater que le parcours est plus que satisfaisant. Les garçons sont parvenus à se hisser en Nationale 3 et les filles terminent leur championnat Nationale 2 sur le podium, en troisième position. Les objectifs fixés en début de saison ont été atteints. Le seul petit regret concerne le parcours final des filles qui semblaient capables d’aller chercher la deuxième place de barragiste au vu des espoirs suscités en début de saison. Mais des blessures et quelques gros coups de fatigue ont freiné leurs ambitions lors des derniers matches décisifs. Les dirigeants du club ont déjà tiré les leçons pour la saison prochaine.

La nouvelle section course à pied du Club Olympique Bayonnais démarre très fort

Le Club Olympique Bayonnais s’est taillé une belle réputation dans le milieu des sports de combat – avec très récemment des performances de choix en grappling – et de la pelote, en collectionnant les titres au niveau national et international. Mais depuis l’automne dernier, le club a élargi le cercle de ses licenciés en intégrant une section de course à pied. On peut déjà dire que cette petite dernière a vite grandi, à tel point que les dirigeants ont préféré stopper la croissance, faute d’éducateurs. En effet, le chiffre de 70 licenciés a été atteint en quelques mois, et les résultats ne se sont pas fait attendre avec les premières victoires.

L’Aviron Bayonnais gagne le derby et le droit d’y croire

Pour cette avant-dernière journée de CFA 2, les Genêts d’Anglet et l’Aviron Bayonnais se retrouvaient pour la seconde fois de la saison. Lors de la première manche, ce sont les ciels et blancs qui l’avaient emporté à l’arrachée. Bis repetita sur la pelouse du stade Saint Jean, avec Bayonne qui se donne le droit de croire au miracle au prix d’un beau succès (0-2), et Anglet qui ne peut terminer sa saison à domicile par une victoire.

Bannière produits JDS

Nat 2F : une belle victoire de l’ACBB qui laisse espérer une possible montée

Le basket féminin a certainement vécu samedi sa plus belle soirée dans l’enceinte du complexe sportif d’El Hogar. D’abord, on n’avait jamais vu autant de monde dans les gradins et une ambiance extraordinaire. Les rencontres de Nationale 1 masculine livrées il y a quelques années par les professionnels de Denek Bat n’ont jamais suscité un tel engouement. Il est vrai qu’il s’agissait d’un match de play-offs de Nationale 2, et que le dernier exploit accompli par les filles de l’ACBB devant Voiron a fait espérer une possible montée. Mais les spectateurs n’ont pas regretté leur soirée avec un match de haut niveau et un nouvel exploit des Angloyes qui ont tombé avec la manière l’autre favori, les Catalanes de Soler 81 à 63. 18 points d’écart qui confirment l’ambition pour la montée en Nationale 1.

Euskal Trail : l’aventure a tourné au cauchemar pour les coureurs de l’Ultra Trail

L’Euskal Trail a subi de plein fouet l’effet des saints de glace. Les 2 000 coureurs partis vendredi matin à l’assaut des montagnes qui dominent Saint Etienne de Baigorry se sont retrouvés enveloppés dans un épais brouillard, parfois dans aucune visibilité, et surtout avec une température polaire, le thermomètre flirtant avec le zéro degré sur les sommets. Les coureurs du Trail Gourmand (2 fois 25 kilomètres) comme ceux de l’Euskal Trail (2 fois 40 kilomètres) seront épargnés par ces conditions extrêmes, mais les 300 coureurs engagés dans l’Ultra Trail n’ont pas échappé aux intempéries durant la journée de vendredi. Les premiers étaient en train de boucler les derniers kilomètres et semblaient avoir fait le plus dur en ayant avalé les 130 bornes et 8 000 mètres de dénivelé, mais un coup de vent a brusquement balayé les bornes de balisages déroutant tout le monde. Le cauchemar commençait en pleine nuit alors que la pendule approchait de minuit et que les coureurs avaient déjà plus de 17h d’efforts dans les jambes.

A la une du week-end : le nouveau défi de l’ACBB, le derby Genêts-Aviron et l’Euskal Trail

Ce week-end s’annonce décisif pour l’avenir des basketteuses de l’Anglet Côte Basque Basket, ainsi que pour les footballeurs et les rugbymen de l’Aviron Bayonnais. Les basketteuses doivent prendre leur revanche sur Perpignan pour croire encore à la montée en Nationale 1. Les footballeurs de l’Aviron Bayonnais ont quant à eux encore un espoir aussi de monter à condition de gagner le derby à Anglet et les rugbymen se doivent de faire un résultat à Bordeaux pour assurer le maintien. Et pendant ce temps, 2 000 coureurs vont grimper les pentes des montagnes au-dessus d’Urepel et Baigorry à l’occasion de l’Euskal Trail.

CFA 2 : derby Genêts-Aviron samedi, les deux voisins veulent la victoire à tout prix

L’avant dernière journée du championnat CFA 2 se joue samedi avec à l’affiche le derby retour entre les Genêts d’Anglet et l’Aviron Bayonnais (coup d’envoi 18h). On aurait bien aimé voir les deux voisins se disputer la montée en CFA, leur classement à la sortie de la phase aller le laissait supposer. Mais les Genêts ont connu la traversée du désert et l’Aviron un coup de pompe. Les Bayonnais (5e à 4 points du leader Bergerac) conservent encore un petit espoir pour aller chercher la montée, à condition de gagner le derby et de faire tomber Toulouse lors de la dernière journée. Les Genêts (6e) ne visent plus du tout la montée mais veulent absolument terminer la saison par un succès devant leur public. La dernière victoire à domicile remonte en effet au 24 janvier dernier contre Aurillac !

L’Hormadi garde des guerriers et attend du renfort pour aller chercher le titre

Les saisons peuvent paraître courtes. Il y a bientôt 2 mois que les joueurs ont rangé leur crosse pour un repos bien mérité, au terme d’une saison accomplie. Les épisodes de la fameuse finale contre le voisin de Bordeaux sont encore dans toutes les têtes des supporters. Les dirigeants eux n’ont pas chômé, il fallait vite tirer les leçons de l’exercice écoulé et surtout s’atteler au recrutement. Avec d’abord un bilan individuel et collectif avec les joueurs qui ont amenés le club en finale. Un premier tour de table qui a permis de reconduire près de 70 % de l’effectif.

Nat 2M : Éric Bordagaray et Philippe Oxandabaratz ont fait leurs adieux au public d’Irissarry

Samedi dernier, les joueurs d’Irissarry livraient la dernière rencontre de la saison à domicile. Le match des adieux pour les entraîneurs Éric Bordagaray et Gerard Rodriguez, et aussi pour l’emblématique pivot Philippe Oxandabaratz. Une dernière occasion de saluer le public de cette salle Airoski où il a souvent brillé. Avec la réception d’une équipe des Olonnes qui trainaient ses baskets en bas du tableau de cette Nationale 2, les supporters venus en nombre pensaient assister à un beau festival de buts, avec en prime un succès. 66 buts marqués, pas de quoi être déçu ! Mais pour la victoire, il faudra revenir. La soirée s’est soldée par un match nul (33 partout) et tout le monde est resté sur sa faim !

Nat 2F : l’ACBB s’incline mais ne perd pas espoir

Les basketteuses de l’Anglet Côte Basque Basket ne sont pas passées loin d’un nouvel exploit samedi dans les play-offs du championnat Nationale 2. En fait, les trois dernières minutes leur ont été fatales sur le parquet de Perpignan, face aux favorites de cette poule des play-offs, le club de Soler.