Nat 2M : le club d’Irissarry termine l’année en 4e position, plutôt bien en vue du maintien

Le club d’Irissarry, qui remontait de la Nationale 3 pour retrouver le niveau supérieur, ne pensait pas atteindre la fin d’année en 4e position. Les dirigeants savaient, pour avoir deux fois échoué dans l’opération maintien de cette Nationale 2, que le niveau est élevé face à des équipes possédant des moyens plus importants. Les Basques font figure de petit poucet face aux clubs toulousains ou girondins, mais ils possèdent la potion magique d’une équipe qui sait se surpasser dans son chaudron. Les Toulousains s’en sont aperçus. Ils avaient débarqué au Pays Basque invaincus et leaders, ils sont tombés de haut. Cette victoire a d’ailleurs donné des ailes aux joueurs basques qui ont enchaînés trois victoires en quatre matches, se hissant ainsi derrière le trio de tête composé de Floirac, Toulouse et Pouzauges.  

La SICSBT en plein essor a vu son jeune espoir Yann Solis couronné champion d’Aquitaine

La boxe a connu de bien belles heures dans la cité boucalo-tarnosienne, avec l’organisation notamment de réunions mémorables. Mais le noble art était tombé en sommeil avant de repartir en 2002 sous l’impulsion des entraîneurs de l’époque, Alain Lecarrier, Hervé Ortet, Patrick Bidart et du président Philippe Aulet. Le champion du monde Mahiar Monschipour était venu en personne saluer les efforts de la section boxe de la société intermunicipale du Boucau Tarnos lors d’une première réunion organisée par le club. Et depuis trois ans maintenant, avec l’arrivée de l’ancien professionnel Jean-Marc Phénieux, le club connait une nouvelle embellie avec une cinquantaine de licenciés et de jeunes espoirs qui s’illustrent sur les rings.

Nat 2F : la trêve bienvenue pour les joueuses de l’ABOHB sera studieuse

Les championnats nationaux de handball comme de basket sont entrés dans la trêve des confiseurs. Trois semaines de coupure jusqu’au premier week-end de l’année 2015. Certaines équipes en profitent pour faire un break, d’autres préfèrent ne pas couper totalement. C’est le cas des handballeuses de l’ABOHB qui ont besoin à la fois de repos et de peaufiner leur préparation en vue de la reprise. En effet, après une belle série de 7 victoires, les anglo-biarrotes traversent le désert depuis 15 jours. Pas de panne physique, mais des joueuses blessées qui ont désorganisé le groupe. Résultat, trois défaites d’affilée et une chute du fauteuil de leader. Les anglo-biarrotes, promues cette saison en Nationale 2, virent à la trêve en 3e position au classement. Il leur faut maintenant repartir du bon pied lors du premier match 2015 face à Bordes.

L’Aviron Bayonnais toujours leader, les Genêts d’Anglet à l’affût

Après un intermède dédié à la Coupe, fatal aux Angloys en Coupe de France comme aux Bayonnais en Coupe d’Aquitaine, le championnat CFA 2 reprenait ses droits pour sa 11ème journée. Un week-end qui aura vu les Genêts l’emporter à l’arrachée devant une belle formation de Fabrèges (2-1), et l’Aviron conserver sa place de leader invaincu au prix d’un résultat nul ramené de Balma (0-0). Deux résultats positifs que les voisins basques devront confirmer le week-end prochain, pour l’ultime journée de l’année 2014.

Bannière produits JDS
  • 5 % de remise créditée sur votre carte de fidélité MyProfil+
  • Une partie de votre achat reversée à votre club
  • 10 % de remise sur la réfection de fauteuils
  • Une partie de votre achat reversée à votre club
  • 10 % de remise sur les optiques et solaires
  • 7 % de remise dès 35 euros d'achat

N2F : les filles de l’ACBB ont terminé fort l’année 2014 avec une 5e victoire consécutive

Les basketteuses de l’ACBB peuvent passer de bonnes fêtes, elles viennent d’offrir à leurs dirigeants, en guise de cadeau de Noël, une 5e victoire consécutive en s’imposant à St Sever devant les Espoirs de Basket Landes sur le score de 73 à 69. Voilà les Angloyes déjà bien lancées sur la phase retour du championnat nationale 2, puisqu’elles virent à la trève en deuxième position (toujours à égalité avec La Rochelle qui est allé gagner à Mont de Marsan). Elle comptent 10 victoires au compteur pour seulement deux défaites dont une chez le leader Orthez qui a dominé ce début de championnat.

A la une du week-end : le BO et Saint Jean de Luz jouent gros, à suivre aussi le football, le basket et le handball

Seuls les hockeyeurs de l’Hormadi sont au repos ce week-end, ils reprennent l’entrainement dimanche pour préparer le déplacement à Cholet. Pour le reste, tout le monde est sur le pont à moins de 15 jours de Noël. Deux équipes de rugby jouent gros dimanche, à commencer par le BO face à Colomiers (15h). Les Biarrots, en cas de victoire, pourraient accéder au podium de la Pro D2. De son côté, Saint Jean de Luz, devant Cognac, n’a plus le droit de perdre, sinon les Luziens chutent dans la zone de relégation. Coté football, à suivre les Genêts qui reçoivent Fabrègues pour le compte du championnat CFA 2. La Coupe de France est oubliée, obligation de se relancer.

Endurance : la belle performance des frères Duplé aux 24 Heures du Portugal

Le Bayonnais Stéphane Duplé, licencié à l’ASA Côte Basque, a collectionné les titres de champion de France d’endurance tout terrain. Cinq titres au total, dont le dernier l’an dernier comme team manager. Après avoir longtemps piloté, il avait passé le volant à son jeune frère Cédric. Et la famille Duplé s’était associée à une autre famille bien connu des circuits, Mario et Alexandre Andrade. L’an dernier, pour la première fois, deux familles inscrivaient ensemble leur nom au palmarès du championnat de France, à l’issue d’une dernière manche particulièrement difficile sur le circuit des 24 Heures de France. Cette année, la famille Duplé voulait offrir à la famille Andrade les 24 Heures du Portugal, Mario Andrade étant d’origine portugaise. Ils sont passés tout près d’un succès historique. 

Le rugby féminin en plein essor au Pays Basque, en particulier à l’AS Bayonne

La dernière Coupe du Monde de rugby, disputée en France, qui avait vu briller les tricolores, a véritablement boosté le rugby féminin. Des clubs sont en train de naître sur la côte basque et l’ASB, qui possède une équipe championne de France, a vu ses effectifs s’accroître. De quoi donner des ailes aux Bayonnaises, d’autant que leur entraîneur emblématique Jean-Michel Gonzalez a pris du galon en se voyant confié par la fédération le poste d’entraîneur des avants de l’équipe de France. Les Bayonnaises, qui détiennent le bouclier de Brennus d’Elite 2, aimeraient bien rejoindre le top 8 de l’Elite : « Pas impossible ! » affirme Jean-Michel Gonzalez.

L’Hormadi s’offre une semaine de repos bienvenue… et bien méritée

Les joueurs de l’Hormadi ont droit à une semaine de repos bien méritée. La plupart profite de cette mini-trêve pour goûter à quelques jours de vraies vacances. Car il ne faut pas l’oublier, l’équipe est mobilisée depuis le début du mois d’août avec la préparation du championnat et trois mois de compétition qui ont usé les organismes et saturé un peu le mental des troupes. La dernière défaite subie à Nice samedi au terme d’une belle série de 7 victoires consécutives a laissé apparaître quelques lassitudes… Autant dire qu’il valait mieux couper pour attaquer avec une nouvelle fraîcheur physique et mentale les dernières échéances de l’année, dont une s’annonce capitale avec la réception du voisin de Bordeaux. 

Coupe de France : les Genêts éliminés par une belle équipe de Niort

Les 1 200 personnes qui remplissaient le stade Saint Jean pour ce 8e tour de Coupe de France rêvaient d’un exploit du petit poucet angloy. Mais il a fallu vite déchanter, les professionnels de Niort ont confirmé leur supériorité hiérarchique en faisant preuve d’une belle maîtrise technique : « Il y avait trois divisions d’écart et cela s’est vite senti, ils étaient bien supérieurs techniquement, ce qui leur a permis de conserver le ballon et nous avons été obligés de courir. Du coup on s’est fatigué, on a perdu notre lucidité lorsque nous avions quelques bons ballons à jouer », lâchait l’entraîneur angloy à la sortie du match. Et Henri Olazcuaga, en technicien avisé, résumait parfaitement ce match qui s’est soldé par une victoire logique 2 à 0 des professionnels niortais.

A la une ce week-end : le choc Genêts-Niort en Coupe de France et de belles affiches en rugby, hockey et handball

« Un 64e de Coupe de France, c’est pas tous les ans que l’on a la chance de vivre un tel événement ! ». L’entraîneur des Genêts ne cache pas l’enjeu du choc de samedi soir au stade Saint Jean d’Anglet, avec la venue des professionnels de Ligue 2 de Niort. Ce sera l’un des temps forts de ce week-end sportif, marqué aussi par d’autres rencontres déterminantes, comme celle livrée par l’Hormadi à Nice, où les Angloys joueront leur place de leader, ou encore ce duel au goût de derby des handballeuses de l’ABOHB devant Oloron. Sans oublier qu’en rugby, le BO livre son match en retard à Narbonne dimanche (coup d’envoi 14h).