A la une du week-end : la finale de l’Hormadi, la reprise du rugby pro et du football et le Trail de Sare

L’heure de la reprise sonne ce week-end pour l’Aviron Bayonnais et le Biarritz Olympique. Les deux clubs livrent des matches décisifs pour leur avenir, l’Aviron pour le maintien en recevant ce vendredi soir le Racing Métro et le BO en défiant dimanche après-midi Mont de Marsan chez lui, un concurrent direct pour le top 5 qualificatif. Sur les terrains de football, l’Aviron Bayonnais comme les Genêts d’Anglet repartent à la conquête du championnats CFA 2 avec une seule idée en tête, le sommet du classement. De son côté, l’Hormadi livre sa première finale du championnat D1 face au voisin Bordeaux. Les deux manches de ce week-end seront déterminantes pour la suite. Le titre sera offert au club ayant gagné trois rencontres.

Sambo : Sylvain Rouyer (Club Olympique Bayonnais) remporte un 5e titre national

Sylvain Rouyer est devenu l’homme fort du Club Olympique Bayonnais. Ce champion de sambo avait déjà défrayé la chronique à l’automne dernier en offrant au Club Olympique Bayonnais sa première couronne mondiale. Il s’était imposé au mondial de Grèce en catégorie master. Le bayonnais était le seul tricolore à avoir gravi la plus haute marche du podium lors de ces championnats du monde 2014. Mais à 39 ans, le Bayonnais avait encore soif de victoire. Il est allé chercher un 5e titre de champion de France à Poussan dans la catégorie des moins de 68 kg. Notre champion du COB n’a pas tremblé, il a dominé tous ses adversaires.

Sport adapté : les deux skieurs basques médaillés aux championnats de France à Gourette

En fin de semaine dernière, durant 4 jours, 160 skieurs ont participé à Gourette aux championnats de France de ski, sport adapté. Parmi eux, deux compétiteurs basques qui découvraient ce championnat : Thibault Gahat, de Saint-Palais et Mikaël Martel, de Cambo. Ils se sont confrontés avec succès à leurs homologues des Alpes et dans une compétition qui nécessite courage et dépassement de soi, ils ont su tirer leur épingle du jeu en décrochant des médailles. Une belle performance qui leur a valu de vivre des moments riche en émotions. Quelques larmes sont même sorties des yeux.

L’espoir charentais Dylan Trancou remporte la classique de Bayonne après 100 kilomètres d’échappée

Un mois après les courses élite de l’Essor Basque, le prix Leclerc, organisé dimanche par l’Aviron Bayonnais, a ouvert véritablement la saison pour les régionaux sur les routes du Pays Basque. Cette première classique disputée sur 110 kilomètres avec en prime quelques belles bosses à grimper, notamment sur les hauteurs de Bardos et Guiche, constitue un bon test pour les juniors qui se frottent à leurs ainés séniors. Ces dernières années, l’épreuve a révélé quelques jeunes talents comme les deux coureurs russes de 22 ans licenciés aux Girondins de Bordeaux, Kirill Chuporshnev et Alexander Fadeev. L’an dernier, l’espoir béarnais Cyril Barthe s’était aussi illustré aux côtés du vainqueur Hugues Ané. Et cette année, c’est au tour d’un jeune espoir charentais Dylan Trancou, tout juste 20 ans, de s’imposer avec la manière au terme d’une longue échappée de 100 bornes !

Bannière produits JDS
  • 5 % de remise sur tout le magasin
  • Une partie de votre achat reversée à votre club
  • 10 % de remise sur tout le magasin
  • 15 euros de remise pour toute inscription au code
  • La nuit à partir de 33 euros

L’Hormadi veut gagner la finale face à Bordeaux

« On est en finale », les supporters de l’Hormadi ont entonné le refrain au moment où leur équipe remportait avec brio la demi-finale retour samedi soir à la patinoire de la Barre. Après avoir dominé les Niçois sur leur glace (4 à 1 au match aller), les hockeyeurs angloys ont confirmé leur suprématie face aux Azuréens en remportant le match retour 7 à 2. Un score qui a pris de l’ampleur dans le dernier tiers temps, confirmant aussi la montée en puissance des Angloys dans ces play-offs. La question est maintenant de savoir si l’Hormadi a les armes pour faire tomber le favori et voisin Bordeaux, dans une finale qui sent la poudre. La patinoire de la Barre pourrait bien exploser.

Rallye des Gazelles : les Pottokouettes prêtes pour le grand départ

Un équipage 100 % basque portant le dossard 188 et le surnom des Pottokouettes participe au rallye des Gazelles dont le départ a lieu ce samedi sur la Promenade des Anglais à Nice. Chryslène Gaillard et Isabelle Petro, deux femmes de caractère et deux sportives aimant relever les défis, se sont lancées dans l’aventure de ce rallye entièrement féminin. Un rallye qui n’est pas qu’une aimable promenade, au programme 9 jours à passer dans le désert marocain.

A la une du week-end : l’Hormadi pour une place en finale, des parties décisives de main nue par équipe et un quart de finale de coupe d’Aquitaine de football

Curieusement, ce week-end de pleine saison sportive marque une mini trêve. Pas de championnat CFA 2 de football, pas plus de Top 14 ou de Pro D2 de rugby, pas plus de championnat de handball féminin. Tous les regards seront donc tournés vers la patinoire de la Barre à Anglet pour savoir si l’Hormadi valide son billet pour la finale du championnat de France de hockey de 1e division. Les amateurs de pelote se tourneront vers le championnat de main nue par équipe pour deux parties décisives jouées à Mauléon et Irissarry. Mais pour les autres, les rendez-vous ne manqueront pas avec la rencontre samedi soir de basket de l’ACBB en Nationale 2, le match dimanche des Genêts d’Anglet en coupe Aquitaine, la réception du co-leader Pouzaugues à Irissarry samedi soir dans le championnat Nationale 2 de handball masculin ou encore le concours de dressage de Biarritz.

Le gros coup de l’Hormadi vainqueur de la première manche des demi-finales à Nice

L’Hormadi avait raté de peu son coup à Mulhouse lors de la première manche des quarts de finale. Les Angloys avaient été obligé de remporter les deux manches suivantes pour accéder aux demi-finales. Hier soir à Nice, les hockeyeurs angloys n’ont pas manqué leur coup en s’imposant 4 à 1. Et on peut dire que c’est un gros coup qui leur permet d’entrouvrir la porte de la fameuse finale dont tous les supporters rêvent. Une finale Anglet-Bordeaux entre les deux premiers de la phase régulière du championnat, pour un derby explosif. Les Bordelais ont aussi gagné leur première manche hier soir à Reims (2 à 1). Mais pour l’heure, l’Hormadi doit confirmer samedi sa victoire niçoise devant ses supporters à la patinoire de la Barre. Les Angloys auront en poche un avantage important sur leur adversaire, après avoir dominé et parfaitement maîtrisé la première manche.

Romain Sicard vise cette année le Tour de France et la Vuelta

Le temps du ménagement est terminé pour l’Haspandar Romain Sicard. A l’époque où il portait le maillot d’Euskaltel, ses dirigeants ont souvent ménagé le jeune champion, d’autant que son accident musculaire survenu il y a 4 ans maintenant avait freiné son ascension dans le peloton de l’élite mondiale. Mais depuis son arrivée dans l’équipe Europcar, l’ancien champion du monde espoir est mis à l’épreuve. L’an dernier, il a dû faire un gros travail d’équipier sur le Giro pour son leader Pierre Rolland, puis on lui a donné le rôle de leader sur la Vuelta. Romain Sicard a parfaitement assuré ces deux missions. Et cette année, son directeur sportif Jean-René Bernaudeau va l’aligner sur le Tour de France et sur la Vuelta où il sera leader de son équipe.

L’Aviron Bayonnais et les Genêts d’Anglet battus

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce week-end de mi-mars n’aura pas souri aux footballeurs du Pays Basque. En effet, alors que débutait le sprint final pour le compte de cette 19ème journée de CFA 2, Bayonnais et Angloys y ont laissé de précieuses plumes. Les premiers nommés, battus sur leur pelouse par Bergerac (0-1), conservent tout de même la première place, mais restent à la merci des jeunes toulousains, seconds à 2 points et un match de moins. Pour les Angloys en revanche, défaits par ces mêmes toulousains (2-0) et désormais classés 7èmes, le podium s’éloigne un peu.

Nat 2F : l’ACBB file vers les playoffs

Comme l’Hormadi, les filles de l’ACBB ont tenu le choc à gros enjeu livré samedi soir devant leurs rivales de la Rochelle. On le sait, les deux équipes se partageaient la seconde place, et la rencontre de samedi était décisive pour prendre une option vers la qualification aux playoffs. Les Angloyes sont parvenues au forceps et à force de courage et de ténacité à arracher une victoire déterminante dans les prolongations (85 à 80). Ce succès, acquis avec 5 points d’avance, ouvre une voie royale vers les phases finales. Il ne reste plus que 3 journées et deux rencontres à domicile à assurer avant de rejoindre une fois de plus la poule finale de la Nationale 2 féminine.