Nous avons testé pour vous… le football américain avec les Atlantes Côte Basque

C’est une nouvelle rubrique sur LeJournalDuSport.fr, puisque plusieurs fois durant l’année, nous irons tester pour vous des sports méconnus du grand public. Premier volet aujourd’hui avec l’un des sports les plus populaires aux Etats-Unis, le football américain. Rendez-vous est pris en soirée avec le seul club de la côte basque, les Atlantes, sur le terrain synthétique de l’hippodrome des fleurs à Biarritz pour une immersion lors d’un entraînement.

Nat 2 : la belle réussite des filles d’Anglet-Biarritz, l’Aviron reprend espoir

On peut penser que l’effet de la montée donne des ailes aux joueuses. L’an dernier, les filles de l’Aviron Bayonnais avaient enchaîné les victoires en début de saison, et cette année, c’est l’équipe d’Anglet-Biarritz qui profite de la dynamique de la montée. On peut constater que leurs homologues d’Oloron connaissent le même phénomène. En revanche, les Bayonnaises connaissent plus de difficultés pour leur deuxième saison. Il est vrai que le calendrier n’était pas favorable, puisqu’elles ont dû guerroyer face aux équipes du haut de tableau, avec en prime deux déplacements compliqués à Poitiers et Rochechouart.

La perf du week-end pour l’Hendayaise Jessica Berra, championne du monde d’aviron en mer

En remportant la finale du solo féminin lors des championnats du monde d’aviron de mer, disputés dans la ville de Thessalonique en Grèce, Jessica Berra est entrée dans l’histoire. Elle offre à son club Endaika et au Pays Basque le premier titre mondial. Jamais encore un rameur de la côte n’avait pu décrocher cette médaille d’or dans cette discipline. La jeune Hendayaise est parvenue, il est vrai, à remporter la finale mondiale au prix d’un véritable exploit sportif, en remontant sur les 6 kilomètres toutes ses rivales, sur une mer très agitée. Elle s’impose devant les deux meilleures françaises Edwige Alfred, la championne de France 2014, et Stéphanie Chantry, la championne de France 2013. Deux rameuses qui l’avaient pourtant devancée lors des derniers championnats de France…

Bannière produits JDS
  • 15 % de remise sur tout le magasin
  • 10 % de remise sur les tatouages
  • 15 % de remise sur les abonnements
  • Une partie du montant de votre achat reversée à votre club
  • 10 % de remise sur tout le magasin

A la une du week-end : rugby, handball, football, hockey et course à pied

Si le Top 14 marque une première pause, laissant place au Challenge Européen et pour l’Aviron Bayonnais la venue samedi soir (20h) des Anglais d’Exeter, les autres équipes poursuivent leurs championnats respectifs. Le BO en Pro D2 se déplace à Montauban samedi soir (18h30) et les clubs de Fédérale livrent déjà dimanche des matches importants. En handball, les filles de l’Aviron sont aussi au pied du mur face à leurs voisines d’Oloron. Côté ballon rond, l’Aviron Bayonnais va tenter de préserver son invincibilité dans le championnat CFA 2. Les hockeyeurs de l’Hormadi veulent renouer avec la victoire après l’échec de Bordeaux. Enfin, les amateurs de course à pied vont profiter d’un beau dimanche ensoleillé pour grossir le peloton des 15 kilomètres de la Nive.

Benoit Kuentz au mondial d’Hawaï : du paradis à l’enfer

Benoit Kuentz se souviendra toute sa vie de son premier championnat du monde d’Ironman à Hawaï. On le sait, ce triathlon mythique est le plus exigeant, le plus dur physiquement, avec au menu 3,86 kilomètres de natation, 180,2 kilomètres de vélo et pour finir, un marathon (42,195 kilomètres). Terminer ce genre de défi sportif constitue déjà une performance. Le réaliser en tombant malade en cours d’épreuve demeure un exploit. Le triathlète de l’Aviron Bayonnais l’a fait en prenant, c’est vrai, quelques risques pour sa santé. Terrassé par une intoxication lors d’un ravitaillement, Benoit Kuentz est parvenu, au prix de terribles souffrances, à regagner la ligne d’arrivée. Il s’est écroulé juste après victime d’un malaise vagal…

La natation en plein essor au BOPB

La section natation du Biarritz Olympique a eu la chance d’accueillir avec la ville de Biarritz l’équipe de France de natation, qui venait de briller aux derniers championnats d’Europe de Berlin cet été. Les nageurs tricolores effectuaient d’ailleurs leur stage de reprise après trois semaines de repos, l’occasion, c’est le cas de le dire, de se remettre dans le bain. Les partenaires de Florent Manaudou en ont profité pour faire chaque jour une séance de surf, et les éducateurs du BO ont eu la chance d’échanger avec les entraîneurs nationaux.

Nat 2 : la bonne entame de saison des filles de l’ACBB

Avec un groupe totalement remanié, les dirigeants de l’ACBB n’ont pas fixé d’objectif de montée. Cette montée pourtant ratée de peu ces dernières saisons. Mais après 4 journées marquées par 4 victoires, les Angloyes se retrouvent seules leaders et peuvent désormais viser les 2 premières places qualificatives pour rentrer dans les playoffs. Le dernier succès acquis samedi aux JSA de Bordeaux (62 à 60) renforce leurs légitimes prétentions d’autant que le groupe a gagné en taille et en dynamisme.

A la une du week-end : rugby, football, handball, basket, hockey et multisports

Ce week-end marque un premier tournant dans la saison de rugby, l’Aviron Bayonnais ayant besoin de faire un résultat à Lyon samedi après midi (15h) pour éviter de retomber dans la pression du bas de tableau du Top 14. Le Biarritz Olympique est aussi en appel face au voisin Dax qu’il reçoit dimanche (15h) à Aguiléra. Victoire attendue pour se relancer dans la première moitié du tableau de Pro D2. Les autres rencontres ne vont manquer de sel comme ce derby du championnat de France de hockey entre l’Hormadi et Bordeaux, comme le duel livré par les basketteuses de l’ACBB au JSA à Bordeaux samedi soir, comme les rencontres de coupe de France de football avec le petit poucet Saint Pierre d’Irube ou encore le défi livré par le triathlète bayonnais Benoit Kuentz aux championnats du monde d’iron man à Hawaï.

Au cœur du Club 64 à Bayonne

Activité actuellement en plein essor, le foot indoor se pratique dans toutes les plus grandes villes de France et de Navarre. Et la côte basque n’échappe pas au phénomène ! Depuis plus d’un an, le Club 64 accueille tous les jours de 10h à 22h, sur la zone Saint-Frédéric de Bayonne, des sportifs en tous genres. Point de rendez-vous incontournable des footeux, mais pas que, on s’y retrouve entre amis ou entre collègues pour des parties de foot à 5 toujours animées.