A la une du week-end : la Coupe du Monde de karaté à Anglet, la dernière journée de rugby en Fédérale 2 et 3, un choc de handball à Anglet

Après un week-end sportif très riche, l’actualité connaît un petit relâchement. Les joueurs de rugby du championnat Top 14 et Pro D2 rechargent les batteries avant d’attaquer les dernières journées décisives. Le championnat CFA 2 de football marque aussi une courte pause avant le sprint final. Pas de répit en revanche pour le championnat de handball féminin. A suivre le choc entre l’ABOHB et Rochechouart, avec la 2e place de la poule en jeu. Et puis un événement à Anglet, la Coupe du Monde de karaté au dojo angloy toute la journée de samedi.

Motocross : Kévin Ballanger dans le top 10 du championnat Elite

Kévin Ballanger, le jeune pilote de motocross de Saint Pierre d’Irube, vient de débuter sa troisième saison dans le championnat Elite aux côtés des professionnels. Il pointe actuellement dans le top 10, malgré un manque de chance évident à l’image de sa dernière course du championnat élite espagnol sur le circuit mythique de Bellpuig, qui a accueilli plusieurs fois le championnat du monde de motocross : « Un circuit de folie avec de gros sauts. Sur le second triple, je me suis un peu emballé et j’ai réceptionné 5 mètres trop long dans les ornières du virage. J’ai tapé fort, je me suis fait éjecter de la moto, j’ai fini avec elle dans les barrières. Quand je me suis relevé, le grand carter d’embrayage était cassé et toute l’huile par terre. Heureusement pas de bobo, mais une grosse frayeur. Un moment irréaliste, je me suis cru dans un rêve, quand la réception n’arrive jamais » lâche-t-il encore sous l’émotion. Et pourtant, notre vaillant pilote basque est parvenu à remonter sur sa moto pour terminer 5e en ayant récupéré des pièces sur sa moto d’entraînement !

Boxe : le combat de Matiouze Royer à refaire suite à une décision contestée ?

La soirée de boxe organisée samedi à Bayonne avait rempli la salle de la Floride. Plus de 700 spectateurs, la meilleure chambrée de ces dernieres années pour un gala de boxe. Dix combats étaient au programme de cette soirée organisée par l’Aviron Bayonnais, et pour corser le menu, trois combats professionnels. Avec trois Bayonnais, le débutant Jérôme Hamchoueng, le jeune professionnel Im Sovam et l’expérimenté Matiouze Royer. Le super moyen de l’Aviron qui restait sur deux bons combats, deux victoires probantes en Bretagne, se devait de confirmer face au Palois Guework Marakian. Mais c’était sans compter sur une surprenante décision du directeur du combat.  

Les Genêts d’Anglet incorrigibles, l’Aviron Bayonnais renoue avec la victoire

Depuis quelques temps, l’Aviron Bayonnais et les Genêts d’Anglet avaient perdu de leur superbe dans leur championnat CFA 2. Distancés dans la course à la montée, les Angloys recevaient Bergerac, l’équipe en forme de cette fin de saison, et se sont une nouvelle fois inclinés dans les ultimes instants de la partie (2-3). De son côté, en déplacement chez un mal classé, Agde, l’Aviron a renoué avec le succès (0-1) et peut continuer à espérer.

Bannière produits JDS
  • 10 % de remise sur les soins du visage
  • Une partie de votre achat reversée à votre club
  • 10 % de remise sur les prestations
  • Une partie de votre achat reversée à votre club
  • 15 % de remise sur tout le magasin
  • Une partie de votre achat reversée à votre club

Elite pro : Larralde-Bilbao et Ducassou-Etcheverry au rendez-vous de la finale

Les demi-finales du championnat élite pro de main nue par équipe ont confirmé la poussée des jeunes talents. Le duo Larralde-Bilbao a sorti la paire Lambert-Harismendy (40 à 23) et Ducassou-Etcheverry ont écarté de la route de la finale Bielle-de Ezcurra (40 à 34). Pour la finale prévue le dimanche 26 avril au trinquet moderne, on retrouvera les deux finalistes du tête à tête, Baptiste Ducassou associé à Hervé Etcheverry et Peio Larralde avec son jeune partenaire Bixintxo Bilbao. Si l’on s’en tient au résultat des dernières confrontations, la paire Ducassou-Etcheverry partirait largement favorite, invaincue depuis le début de championnat et large vainqueur de la partie de poule face à Larralde-Bilbao (40 à 16).

Nat 2F : les filles de l’ACBB en play-offs après leur succès sur Angers

Hier soir, le sourire était revenu sur les visages des basketteuses de l’ACBB après avoir renoué avec la victoire devant les Espoirs d’Angers 71 à 63. On se souvient qu’elles avaient quitté la Chalosse la tête basse après leur déroute de samedi dernier. Leur entraîneur Gilles Tlemsani avait regagné Anglet dépité. Mais la qualification acquise pour la 4e année consécutive en play-offs a remis du baume au cœur autant dans le camp des joueuses que du côté de l’encadrement du club. Certes la victoire devant Angers ne s’est pas faite dans la facilité hier soir, il a fallu attendre la toute fin de match pour voir l’équipe se libérer totalement : « Le contrat est rempli. Jouer les play-offs, cela ne paraissait pas évident en début de saison avec une équipe renouvelée », tenait à rappeler la capitaine Aline Quemper à la fin du match.

A la une du week-end : handball, football, rugby, basket, boxe, automobile, patinage et Istery Bask au programme

C’est un week-end très riche qui attend les amateurs de sport. Pour une fois, le menu est à la fois varié et copieux. Côté rugby, retour du Top 14 avec l’Aviron Bayonnais qui défie Toulouse samedi après-midi. En Pro D2, le Biarritz Olympique accueille dimanche Carcassonne à Aguilera, sans oublier la dernière journée du championnat Fédérale 1 avec Saint Jean de Luz contre Saint Sulpice et surtout Mauléon  qui affrontera Valence d’Agen dans un match décisif pour le maintien des Souletins. Les footballeurs des Genêts affrontent Bergerac, l’équipe en forme du championnat CFA 2, les basketteuses de l’ACBB jouent leur accession en play-offs devant Angers, et les handballeuses de l’Aviron et de l’ABOHB s’affronteront dans un chaud derby dimanche après-midi. Il faut y ajouter le début de la phase finale du championnat élite pro de main nue par équipe, la tournée de l’équipe de France de patinage à la patinoire de la Barre samedi, le prix cycliste d’Ustaritz dimanche, le gala de boxe de Bayonne samedi soir, le rallye tout terrain du Labourd et l’Istery Bask ce week-end à Socoa !

Dans les coulisses de… l’Istery Bask 2015

Rendez-vous incontournable des amateurs de sensations fortes, l’Istery Bask troisième du nom donnera son coup d’envoi ce week-end des 11 et 12 avril sur la plage de Socoa. Entre terre et océan, ce ne sont pas moins de 13 kilomètres qui attendent des participants bien décidés à en découdre avec les 40 obstacles insolites mis en travers de leur chemin. Avec cette année encore toujours plus de nouveautés délirantes et de défis ludiques, pour le plus grand bonheur des habitués et des novices. Nous avons suivi le temps d’un après-midi l’association cibourienne Arch-event, organisatrice de l’événement, dans la reconnaissance et la mise en place de ce nouveau parcours.

CFA 2 : l’Aviron Bayonnais en difficultés, les explications du président Vincent Tortigue

Après les bons résultats obtenus dans la première partie du championnat, on pouvait rêver le 16 mai prochain d’un derby retour entre les Genêts d’Anglet et l’Aviron Bayonnais déterminant pour la montée en CFA. Cela ne devrait pas être le cas. Les deux clubs, qui occupaient la tête du championnat, ont connu un premier trimestre plus que difficile. L’Aviron a concédé 5 défaites, dont 3 consécutives. Les Genêts restent quant à eux sur 4 échecs et un match nul. Résultat au classement, les Bayonnais, longtemps leaders, se retrouvent 5e à 4 points du premier Toulouse et Anglet 7e avec 8 points de retard. Mathématiquement, tout est encore possible. Mais la dynamique n’est pas en faveur des joueurs basques. Certes les Angloys se sont rassurés samedi dernier en réalisant un bon match nul à Lège-Cap-Ferret, un prétendant à la montée, mais ils doivent encore confirmer samedi devant Bergerac, l’équipe en forme de cette fin de championnat (une seule défaite en 4 mois). Dans le camp de l’Aviron, on se montre plutôt résigné. L’objectif n’est plus la montée mais une fin de saison honorable.

Maxime Huscenot et Alizé Arnaud ont brillé sous le soleil à la Quiksilver Maider Arosteguy

Le week-end pascal a été à la hauteur de l’événement : du soleil et de la houle. Les 250 compétiteurs en ont profité, tout comme les centaines de spectateurs rassemblées sur le site de la grande plage de Biarritz. Les organisateurs de la Quiksilver Maider Arosteguy ont aussi surfé sur les prévisions météo, en faisant disputer la compétition open samedi et dimanche, profitant ainsi d’une belle houle. Lundi, les plus jeunes ont eu droit à des vagues moins grosses. Mais en prime, ils ont bénéficié de la présence de Benjamin Sanchis, parrain cette année de la compétition, le landais d’Hossegor qui a surfé en décembre dernier à Nazaré, au Portugal, une vague de 30 mètres. Il a suscité l’admiration des jeunes.

Anglet Hormadi : le président veut renforcer le groupe pour aller chercher le titre l’an prochain

Les joueurs de l’Hormadi s’étaient quittés jeudi soir au terme de leur finale perdue de peu. Ils se sont retrouvés dimanche au stade d’Aguilera pour un après-midi bien plus décontracté. Le Biarritz Olympique avait eu la bonne idée de les inviter à la rencontre du championnat Pro D2 de rugby, l’occasion de prendre un bain de foule : « On a été applaudi par tout le stade, cela fait chaud au cœur. On mesure aujourd’hui les retombées de cette finale et on est content de sentir autant de monde derrière nous », confiait à la sortie du match Xavier Daramy. Pas très loin des joueurs, le président du club Grégoire Delage se félicitait des valeurs véhiculées au Pays Pasque par le rugby et le hockey, deux sports qui passionnent le public basque en précisant que la patinoire draine de plus en plus de spectateurs. Il espère voir son équipe monter en ligue Magnus l’an prochain pour confirmer Anglet comme place forte du hockey français.